• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Reprise de l'épidémie

Coronavirus : le port obligatoire du masque dans les lieux publics est « à l’étude »

En déplacement en Guyane, le Premier ministre Jean Castex a déclaré que le gouvernement réfléchissait à rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos.

Coronavirus : le port obligatoire du masque dans les lieux publics est « à l’étude » CraigRJD/iStock

  • Publié le 13.07.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En déplacement en Guyane, le Premier ministre n'a pas exclu de rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos.
  • Dans une tribune publiée dimanche 12 juillet dans "Le Parisien/Aujourd'hui en France", des médecins plaident pour rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics.

Le port du masque va-t-il bientôt devenir une obligation si l’on souhaite circuler dans les lieux publics clos ?

Alors qu’en métropole, les clusters se multiplient, notamment en Mayenne, où près de 300 cas de Covid-19 ont été recensés selon l’Agence régionale de Santé (ARS), porter obligatoirement un masque pour circuler dans les lieux publics n’est plus à exclure, a déclaré Jean Castex.

En déplacement express en Guyane ce dimanche, le chef du gouvernement a indiqué que "la question de développer le port du masque" était à l’étude afin de contrer le regain de l’épidémie de coronavirus sur le territoire français.

Interrogé par la presse, le Premier ministre a expliqué avoir constater un certain relâchement dans le respect des gestes barrière. Or, "le port du masque est l’une des manières de prévenir la propagation de l’épidémie", a-t-il rappelé. "Malheureusement, cette crise sanitaire n’est pas complètement terminée", a insisté Jean Castex, avant de rappeler que "rien ne serait pire que nous nous laissions collectivement aller".

Des médecins lancent un appel à la vigilance des Français

L’intervention du chef du gouvernement intervient alors qu’était publiée dimanche 12 juillet dans les colonnes du Parisien/Aujourd’hui en France une tribune de médecins réclamant eux aussi l’obligation de porter le masque dans les lieux publics clos et fréquentés.

"En France, les indicateurs sont encore au vert pour la plupart, mais des signaux faibles commencent à apparaître et doivent nous alerter sur un possible redémarrage massif des transmissions", s’alarment les signataires de la tribune. "Or, c’est à ce stade qu’il faut agir pour éviter une nouvelle vague massive et meurtrière. Quand les clusters seront plus nombreux et non contrôlables, il sera trop tard pour éviter un nouveau confinement, plus ou moins complet. La deuxième vague de demain se prépare donc aujourd’hui", poursuivent-ils.

Rappelant qu’il existe des "moyens efficaces et accessibles" pour se prémunir contre le virus, ils appellent les Français à ne pas relâcher leurs efforts pour "éviter un nouveau confinement" en portant un masque dans les lieux publics clos, en maintenant "la distanciation physique autant que possible" et en se lavant régulièrement les mains.

Dans son bulletin épidémiologique daté du 9 juillet 2020, Santé publique France estime a indiqué que le taux de reproduction effectif (R effectif) du virus en France avait atteint 1,05.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité