• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La santé en vacances

Peur du vide : attention à ne pas confondre l'acrophobie et le vertige

Choisir de passer ses vacances d'été à la montagne ou à proximité de côtes escarpées peut se révéler plus angoissant que relaxant lorsque l'on souffre de la peur du vide. Bien que connue, elle fait l'objet d'amalgames : entre l'acrophobie et le vertige, ne faites plus l'erreur !

Peur du vide : attention à ne pas confondre l'acrophobie et le vertige mzabarovsky/iStock

  • Publié le 13.08.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Que ce soit pendant une randonnée en montagne ou au bord d'une falaise, se confronter à sa peur du vide est parfois inévitable pendant les vacances d'été. Seulement, attention aux amalgames ! Si l'on a tendance à dire que l'on a “le vertige pour parler de ce qui s'appelle en réalité l'acrophobie, il est primordial de distinguer ces deux termes afin de mieux comprendre de quoi l'on souffre.

La confusion vient de l'expression : “Avoir le vertige", définie par le Larousse comme étant : “La peur, le malaise ressentis au-dessus du vide, se traduisant par la sensation d'être attiré par celui-ci et par des pertes d'équilibre.”

Le vertige, un trouble du système de l’équilibre

En réalité, le vertige correspond à un trouble du système de l’équilibre — dit “vestibulaire” — lié à une illusion de mouvement dans l'environnement immédiat. Il peut durer de quelques secondes à plusieurs heures et sa fréquence peut varier, allant d'une crise unique à plusieurs, à intervalles réguliers.

Par ailleurs, les vertiges peuvent être accompagnés de divers symptômes : la nausée, les vomissements, la sueur, une baisse de l’acuité auditive, une perception de bruits sans objet, ou encore des maux de tête. Enfin, ils peuvent aussi bien survenir lorsque l'on est allongé, en train de marcher, ou que l'on fait un mouvement rapide, comme se lever, se coucher et tourner la tête.

L'acrophobie, une peur panique du vide et des hauteurs

Tandis que le vertige est physiologique, l'acrophobie relève d'un problème psychique puisqu'il s'agit d'une peur panique du vide et des hauteurs. Ainsi, une personne souffrant d'acrophobie ressentira une forte angoisse pouvant se manifester par des tremblements, une transpiration accrue, voire une tachycardie. Ces symptômes peuvent aussi bien se déclencher en étant confronté à un dénivelé de quelques mètres, en se trouvant en altitude, ou en voyant d'autres personnes en situation de hauteur.

Dans certains cas, la peur du vide peut devenir un véritable handicap : comme dans toutes les phobies, les personnes concernées peuvent mettre en place des comportements d'évitement. Cela peut passer par ne pas visiter certains monuments, à l'instar de la tour Eiffel, ne pas faire de randonnées en altitude, ne pas se promener à proximité d'une côte escarpée…

Des traitements pour soigner son vertige ou son acrophobie

Pas d'inquiétudes, cependant : que l'on souffre de vertiges ou d'acrophobie, des traitements existent. Pour cette dernière, il est recommandé de suivre une thérapie cognitive et comportementale. Afin de soigner ses vertiges, c'est le médecin qui est le plus indiqué : en fonction de son diagnostic, un traitement médicamenteux ou chirurgical peut être prescrit, ainsi qu'une rééducation.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité