• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Héritage

L’obésité chez l’enfant se transmet plus souvent par la mère que par le père

Les conséquences de l’obésité chez les pères ne sont pas les mêmes que chez les mères, notamment en ce qui concerne la santé des enfants. 

L’obésité chez l’enfant se transmet plus souvent par la mère que par le père IPGGutenbergUKLtd/iStock

  • Publié le 14.08.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • On assiste aujourd’hui à une véritable épidémie d’obésité dans le monde.
  • La transmission de l'obésité est plus forte quand la mère est en surpoids.

Une nouvelle étude révèle que les conséquences de l’obésité chez les pères ne sont pas les mêmes que chez les mères. En effet, les répercussions sur la santé de leurs enfants seront différentes.

Les chercheurs, prochainement publiés dans la revue Journal for Economics and Human Biology, ont analysé près de deux décennies de recueils de données afin de découvrir si le surpoids chez l’enfant est influencé de la même manière par celui de leur mère et de leur père. Pour cette cohorte, 14 401 familles ont été incluses et analysées entre 1995 et 2009.

Enfant unique

Si leurs deux parents sont obèses, les chiffres indiquent que la probabilité pour les garçons d’être en surpoids est plus forte que celle des filles. “La transmission de l’obésité par les deux parents, par le père ou par la mère, dépend essentiellement du sexe de l’enfant", déclare la professeure Jofre-Bonet, directrice de l’étude. Mais “il semblerait que la transmission soit plus forte quand la mère est en surpoids, plutôt que le père", ajoute-t-elle.

Malgré les idées reçues, l’étude n’a trouvé aucune preuve suggérant qu’être enfant unique avait une quelconque incidence statistique sur la transmission du surpoids, sauf lorsque les deux parents sont obèses. Dans ce cas, la probabilité pour un enfant unique d’être en surpoids augmente.

“Les conclusions de l’étude sont importantes puisqu’elles laissent entendre qu’une attention particulière a besoin d’être portée aux familles où les deux parents sont en surpoids", déduit Mireia Jofre-Bonet. Elle poursuit : “Les interventions en matière de politique sanitaire doivent prêter une attention particulière aux filles en âge d’aller à l’école, surtout si leur mère est obèse.”

Epidémie d’obésité dans le monde

“Nous constatons que les parents à faibles revenus courent davantage de risques de se retrouver en surpoids, de même que leurs enfants. Par conséquent, les interventions devraient se concentrer davantage sur les familles à faibles revenus afin d’être plus efficaces", précise-t-elle également.

On assiste aujourd’hui à une véritable épidémie d’obésité dans le monde. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le nombre de personnes obèses s’élève à plus de 650 millions. La France à un taux d’adultes atteints d’obésité d’environ 15,3%, un chiffre en augmentation ces dix dernières années. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité