• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Masque obligatoire dans certaines zones extérieures de l'agglomération parisienne

Ce lundi, certaines zones touristiques, de commerce ou de forte affluence en extérieur requière le port obligatoire d'un masque à Paris, les Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et bientôt dans le Val d'Oise.

Masque obligatoire dans certaines zones extérieures de l'agglomération parisienne UlyssePixel/iStock

  • Publié le 10.08.2020 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'étau du contrôle sanitaire publique se resserre. Près de trois mois après la sortie du confinement, les préfets de police à Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ont publié un arrêté rendant obligatoire le port du masque ce lundi dans certaines zones extérieures de l'agglomération parisienne. Au total une soixantaine de communes franciliennes sont concernées dont Paris, Boulogne-Billancourt, Montreuil, Saint-Denis et Courbevoie.

Les principaux lieux ciblés ? Les zones de fortes affluences comme les zones touristiques (Butte Montmartre, rue Mouffetard, etc.), les marchés en extérieur (marchés d'Aligre, de Belleville, de Saint-Germain, Puces de Clignancourt, etc.), les rues commerçantes (rue du Commerce, boulevard Barbès, etc.), les abords des gares ainsi que les lieux festifs ou de promenades comme les quais de Seine ou le Canal-Saint-Martin déjà pris d'assaut dès le 1er jour du déconfinement. Les préfectures assurent avoir pris ces décisions en concertation avec les mairies. “Les critères, c'était des lieux où il y a du monde, où il est difficile de respecter la distanciation, des lieux de fête où il a pu y avoir un relâchement des gestes barrière” assure Nicolas Nordman, adjoint à la sécurité de Paris dans les colonnes du Parisien. La mairie de Paris assure que le port du masque est demandé dès ce lundi et qu'il y aura deux semaines de pédagogie, ensuite le non-respect de la consigne sera passible de 135€ d'amende. Le communiqué des préfectures déclare que ces zones “feront l'objet d'une évaluation régulière” et “sont susceptibles d'évoluer dans les prochaines semaines en fonction des données épidémiologiques et de l'observation de la fréquentation de la fréquentation des espaces publics.”

Progression marquée de l'épidémie en Île-de-France

La raison de cette contrainte en extérieur ? Les mauvais chiffres du point épidémiologique de Santé publique France notamment depuis le week-end prolongé du 14 juillet. “Depuis la mi-juillet tous les indicateurs montrent que le virus circule à nouveau plus activement dans la région : près de 400 personnes chaque jours testées positives au Covid-19. Le taux de tests positifs, s'établit aujourd'hui à 2,4% en Île-de-France contre 1,6% en moyenne nationale”, explique le communiqué de presse des différentes préfectures mobilisées. De son côté, Santé publique France dans son point épidémiologique du 6 août dernier signale une “forte hausse” de ce taux d'incidence qui a notamment presque doublé à Paris entre la semaine du 20 au 26 juillet et celle du 27 juillet au 2 août. Selon Santé publique France, 30% des suspicions de Covid-19 dans les urgences au niveau national ont été faites en Île-de-France.

L'organisme public souligne que ces nouvelles contaminations sont surtout le fait en région parisienne des 20-29 ans. Une manière de siffler la fin de la fête ?

Liste des zones où le port du masque devient obligatoire en extérieur :

- Paris

- Hauts-de-Seine

- Seine-Saint-Denis

- Val-de-Marne

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité