• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Plus de 40°C..

Canicule : que dit le droit du travail ?

Il n’y a aucune température définie dans la loi à partir de laquelle il est interdit de travailler. Toutefois, les conditions de travail doivent permettre aux salariés d’effecteur leurs tâches dans de bonnes conditions. 

Canicule : que dit le droit du travail ? Tommaso79/iStock

  • Publié le 12.08.2020 à 21h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Lorsque le thermomètre dépasse les 35°C, travailler devient difficile. En particulier lorsque votre lieu de travail n’est pas climatisé, et surtout pour ceux qui effectuent un travail en extérieur. Dans certaines situations, il est possible d’utiliser son droit de retrait, si l’employeur ne met pas en place les conditions nécessaires à la sécurité et à la santé des salariés et que cela constitue un danger grave ou imminent. Si c’est le cas, l’employé peut quitter son poste, sans risque de sanction ni de perte de salaire. Le site Juritravail donne l’exemple fictif de Marc, préparateur de commandes : “Le rythme est intense, dans un entrepôt dans lequel la température intérieure dépasse 33 degrés et dans lequel il n'y a ni climatisation, ni ventilation. Son employeur ne met pas d'eau à sa disposition. Les risques de malaises et de perte de connaissance sont élevés. Il existe potentiellement un danger grave et imminent pour sa santé.” Dans cette situation précise, l’employé peut exercer son droit de retrait, et l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour adapter les conditions de travail. 

L’eau est obligatoire !

Une entreprise est obligée d’évaluer les risques pour la santé et la sécurité de ses employés. La chaleur fait partie des phénomènes qui peuvent rendre le travail difficile, elle doit donc adapter les conditions de travail. Mais elle doit également fournir un accès à de l’eau potable et fraîche à ses salariés. Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, les obligations sont différentes : les salariés doivent avoir à leur disposition au moins trois litres d’eau par jour. Un local frais doit être accessible aux travailleurs de ce secteur, si ce n’est pas possible, les horaires doivent être aménagés pour éviter le travail aux heures les plus chaudes de la journée.

Dans les autres domaines professionnels, la climatisation n’est pas obligatoire, mais l’air doit être renouvelé régulièrement et l’espace bien ventilé. 

Puis-je venir en short au travail ?

La tentation est grande de venir en jupe ou en short au travail lorsque les températures sont élevées. Si cela ne pose pas de problème dans certains secteurs, c’est plus compliqué pour d’autres. Il n’y a pas d’interdiction générale dans le code du travail, mais cela dépend des branches. Lorsque les conditions de travail sont dangereuses, comme dans le bâtiment, il y a une obligation de porter certains vêtements pour des raisons de sécurité. L’employeur peut aussi vous obliger à porter une tenue spécifique car vous êtes en contact avec la clientèle, et que l’image de l’entreprise en dépend. 

Quelques conseils pour mieux supporter

Pour vous protéger de la chaleur, il est recommandé de vous mettre dans un espace climatisé dès que vous le pouvez, au moment de la pause déjeuner par exemple, de vous habiller moins chaudement, de boire de l’eau régulièrement et d’utiliser un brumisateur. Si votre employeur l’accepte, le télétravail peut être une solution pour éviter l’exposition aux fortes températures, notamment si vous devez prendre les transports en commun. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité