• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Affections cutanées

Qu’est-ce que le zona, la maladie de peau dont souffre Benoît XVI ?

Chez le pape émérite, elle se caractérise par des éruptions cutanées sur le visage.

Qu’est-ce que le zona, la maladie de peau dont souffre Benoît XVI ? Mumemories/iStock

  • Publié le 14.08.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Benoît XVI va mieux. Son secrétaire particulier l’a indiqué au journal allemand Südkurier. Il souffre d’un zona, sur la moitié droite de son visage. La maladie est liée à la réactivation du virus varicelle-zona, elle touche les personnes ayant déjà contracté la varicelle. Ce virus fait partie de la famille des herpès

Fatigue, stress, choc émotionnel : des déclencheurs possibles du zona 

Le zona touche principalement le thorax et la tête : ces zones correspondent aux parties du corps souvent atteintes lors d’une varicelle. La maladie apparaît généralement lorsqu’une personne est stressée ou fatiguée. Dans le cas de Benoît XVI, elle s’est manifestée après un choc émotionnel, le décès de son frère. Elle peut aussi se déclarer à la suite  d'un déficit immunitaire lié à un cancer ou à une maladie infectieuse. Le zona est plus fréquent chez les plus de 50 ans : près de la moitié d'entre eux risquent d'en souffrir un jour. 

Des douleurs lancinantes 

Dans les premiers jours de la maladie, la personne touchée ressent comme des brûlures sur certaines zones, puis, les éruptions cutanées apparaissent là où les ganglions sont touchés par le virus. D’abord, la peau prend une couleur rose vif avant de former des vésicules ressemblant à la varicelle. Il faut cinq à sept jours pour que cela sèche et que des croûtes se forment. Les personnes atteintes peuvent souffrir d’une légère fièvre, d’une perte de sensibilité et de douleurs très fortes sur un côté du thorax. Le secrétaire particulier de Benoît XVI parle même de “douleurs que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi”.

Généralement la maladie guérit en deux à trois semaines, mais des cicatrices peuvent persister. Quinze pour cent des patients ont des complications, notamment des douleurs neurologiques persistantes, appelées algies post-zostériennes. Selon l’endroit touché, les conséquences ne sont pas les mêmes. Le zona ophtalmique peut dégrader la cornée, et dans les plus graves cas, conduire à la perte de l’œil. Le zona otitique, situé près de l’oreille, peut provoquer une baisse de l’audition, voire des vertiges ou une paralysie du visage. 

Un vaccin existe

Des douches tièdes avec un savon surgras peuvent soulager les douleurs et l’application d’un antiseptique peut permettre d’éviter les infections. Il faut absolument éviter de se gratter pour ne pas aggraver les lésions. Pour les personnes à risque, il existe aujourd'hui un vaccin. Administré uniquement aux personnes de plus de 65 ans, le Zostavax est pris en charge à 35% par l'Assurance maladie, et le reste est généralement pris en charge par les mutuelles. Il ne protège pas à 100% de la maladie mais permet de réduire le risque de récidives et de douleurs post-zostériennes, en particulier pour les plus de 70 ans, chez qui la maladie est la plus virulente.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité