• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Restriction de voyage

Covid-19 : le Royaume-Uni impose une quarantaine aux voyageurs en provenance de France

Les personnes arrivant de Malte, Monaco ou des Pays-Bas sont aussi concernées. 

Covid-19 : le Royaume-Uni impose une quarantaine aux voyageurs en provenance de France Ranta Images/iStock

  • Publié le 14.08.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


À partir du samedi 15 août, à 5 heures (heure française), toute personne arrivant au Royaume-Uni, en provenance de France, devra rester en quarantaine pendant 14 jours. La décision britannique fait suite à la recrudescence des cas enregistrés dans l’Hexagone. “Les statistiques montrent que nous devons retirer la France, les Pays-Bas, Monaco, Malte […] de notre liste de corridors de déplacements pour conserver des taux d'infection à la baisse”, a déclaré le ministre des Transports britanniques, Grant Shapps, sur Twitter. Les îles Turks-et-Caïcos et Aruba, situées dans les Caraïbes, sont aussi concernées. 

Les Français ayant prévu des séjours au Royaume-Uni décideront probablement de reporter leurs vacances, mais des Britanniques pourraient également anticiper leur retour de France. Ils seraient environ 500 000 à passer actuellement leurs congés en France.

La France annonce la réciprocité de la mesure 

En France, le secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, Clément Beaune, a affirmé sur Twitter que la mesure britannique entraînera une réciprocité en France, ce qui signifie que les personnes en provenance du Royaume-Uni devront elles aussi rester en quarantaine 14 jours si elles viennent en France. “La France regrette la décision du Royaume-Uni”, a commenté sur le même réseau social, Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux transports. 

La situation française inquiète 

Le gouvernement britannique s’appuie sur des données indiquant une hausse de 66% des cas déclarés en France, sur la semaine du 7 au 13 août. D’après le rapport du 13 août de Santé publique France, 2 669 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures.
Par ailleurs, vendredi 14 août, un décret a placé Paris et les Bouches-du-Rhône en zone rouge, soit des zones de circulation active du virus. La Guyane et Mayotte restent également dans cette catégorie de vigilance. Dans ces secteurs, les préfets peuvent prendre des mesures particulières pour lutter contre l’épidémie, comme la fermeture de certains établissements ou limiter la circulation des personnes et des véhicules.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité