• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Traitement

Cancer : le soigner grâce au mécanisme d’autodestruction des cellules

Pour contourner la chimiothérapie, lourde et parfois inefficace, une nouvelle thérapie vise à s’attaquer directement au tissu cancéreux en activant le processus d’autodestruction des cellules cancéreuses pour les éliminer.

Cancer : le soigner grâce au mécanisme d’autodestruction des cellules Mohammed Haneefa Nizamudeen/iStock

  • Publié le 11.09.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Testée en laboratoire, cette méthode a permis de détruire les cellules en seulement 4 heures.
  • Les scientifiques ont développé un type de “brique” moléculaire qui va déclencher une série de réactions chimiques dans les cellules cancéreuses amenant à leur autodestruction.

Tuer le cancer de l’intérieur. Pour trouver une alternative aux traitements lourds actuellement utilisés pour lutter contre le cancer, des chercheurs allemands se sont intéressés au processus d’autodestruction des cellules cancéreuses. “Nous avons essayé d'adopter une approche différente et de ne pas influencer le cancer en interférant avec les processus biochimiques, mais d'attaquer directement sa structure”, a indiqué le Dr David Y. W. Ng, l’un des auteurs de l’étude et chercheur à l’Institut Max Planck. Les résultats de l’étude ont été publiés le 19 août dans le Journal of the American Chemical Society.

Des molécules oxydantes dans les cellules cancéreuses

Le cancer est une maladie dans laquelle les cellules se multiplient de manière incontrôlable, entraînant une croissance tumorale. Pour le combattre, la chimiothérapie est souvent utilisée. Elle consiste à administrer des produits chimiques qui luttent contre le développement de la tumeur pour lentement la détruire. Ce traitement est lourd, bourré d’effets secondaires, et peut devenir inefficace avec le temps puisque le cancer peut résister aux effets des médicaments et créer de nouvelles façons de se développer davantage.

Les scientifiques ont développé un type de “brique” moléculaire qui sont inoffensives pour les cellules normales mais qui vont déclencher une série de réactions chimiques dans les cellules cancéreuses. “Dans les tissus cancéreux, l'environnement est beaucoup plus acide que dans les tissus normaux, décrit le Dr David Y. W. Ng. De plus, des molécules oxydantes beaucoup plus réactives se trouvent dans les cellules cancéreuses en raison de l'augmentation de l'activité métabolique du cancer et nous en profitons.”

Des cellules mortes en 4 heures

Une fois qu’elle a pénétré dans les cellules cancéreuses, la brique moléculaire va se développer et déformer ces cellules de l’intérieur vers l’extérieur. En réaction, la cellule cancéreuse, incapable de lutter contre cette intrusion, va activer son mécanisme d’autodestruction. “Nous attaquons ainsi la cellule cancéreuse d'une manière contre laquelle elle ne peut pas se défendre”, se targue le chercheur.

Les scientifiques ont étudié la méthode sur des cellules cancéreuses dans une culture de laboratoire et ont pu prouver que les cellules meurent en un temps très court, environ quatre heures. Cette méthode, si elle est confirmée, pourrait représenter une alternative au traitement du cancer. Les chercheurs continuent à travailler sur l'augmentation de la précision de la déformation et sur la biodégradation après la mort des cellules cancéreuses.

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité