• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine de prévention

Diabète et hypertension : se faire dépister pour éviter "un mariage explosif"

La Fédération Française des Diabétiques axe cette année sa semaine de prévention sur le lien entre le diabète et l'hypertension artérielle. 

Diabète et hypertension : se faire dépister pour éviter \ Ivan-balvan / istock.

  • Publié le 11.09.2020 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il faut sensibiliser le plus tôt possible les personnes atteintes d’hypertension artérielle aux risques de développer un diabète de type 2.
  • Plus de 11 millions de personnes sont traitées quotidiennement contre l’hypertension artérielle (sans compter les 3 à 4 millions d’hypertendus qui ne savent pas qu’ils sont malades).
  • Il existe différents types de diabète, principalement le type 1 (environ 6%) et  le type 2 (environ 92%).

"Diabète et maladies cardio-vasculaires forment un mariage explosif !". Pour sa 9ème édition de la semaine nationale de prévention du diabète, la Fédération Française des Diabétiques a choisi d’attirer l’attention sur le lien entre le diabète et les maladies cardiovasculaires.

"Faire le test Findriscreconnu"

"Il s’agit cette année de sensibiliser le plus tôt possible les personnes atteintes d’hypertension artérielle aux risques de développer un diabète de type 2, en encourageant à faire le test Findriscreconnu au niveau international et en informant sur les facteurs sur lesquels cette population peut agir - alimentation équilibrée et pratique d’une activité physique régulière - pour prévenir le diabète et les maladies cardiovasculaires", expliquent les professionnels de santé.

Plus de 11 millions de personnes sont traitées quotidiennement contre l’hypertension artérielle (sans compter les 3 à 4 millions d’hypertendus qui ne savent pas qu’ils sont malades), soit un total représentant plus de 20% de la population française.

"Insidieux et silencieux"

"Or, l'hypertension artérielle constitue un facteur de risque important dans l’apparition d’un diabète de type 2 et qui est bien souvent détecté tardivement (5 ou 10 ans peuvent s'écouler entre son apparition et son diagnostic), car insidieux et silencieux", poursuit la Fédération Française des Diabétiques.

En 2015, la France comptait 3,7 millions de personnes traitées pour diabète soit 5,4 % de la population. Il existe différents types de diabète, principalement le type 1 (environ 6 %) et  le type 2 (environ 92 %) - 2 % concernent les diabètes rares. Le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire par un taux trop élevé de glucose dans le sang. Cette pathologie survient particulièrement chez l’adulte de plus de 45 ans et touche davantage les personnes sédentaires et en surpoids.

A chacune de ses éditions, les bénévoles des associations locales de la Fédération se mobilisent pour organiser des actions et aller à la rencontre du grand public afin d'informer sur le diabète et ses conséquences. Cette année, la semaine de prévention a lieu du 11 au 18 septembre.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité