• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles du sommeil

Coronavirus : l’apnée obstructive du sommeil augmente le risque de décès

Les personnes atteintes d'apnée du sommeil -qui se traduit notamment par des ronflements- auraient trois fois plus de risque de mourir de la Covid-19. 

Coronavirus : l’apnée obstructive du sommeil augmente le risque de décès tommaso79/istock

  • Publié le 17.09.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le risque de décès en cas de Covid-19 est multiplié par trois pour les patients qui souffrent d'apnée du sommeil
  • Cette maladie touche particulièrement des personnes atteintes de diabète, d'hypertension ou souffrant d'obésité

Votre partenaire vous reproche de ronfler très fort la nuit, il vous arrive de vous réveiller en sursaut avec le sentiment d’étouffer et votre sommeil est agité ? Vous souffrez peut-être d’apnée obstructive du sommeil. Quelques changements de mode de vie, des appareils spécifiques voire la chirurgie peuvent permettre d’en venir à bout. Mais les personnes atteintes doivent rester vigilantes : des chercheurs anglais estiment que l’apnée obstructive du sommeil multiplie par trois le risque de décès de la Covid-19. Leurs résultats ont été publiés dans Sleep Medicine Reviews. 

Des pathologies croisées  

18 études scientifiques sur l’apnée obstructive du sommeil ont été passées en revue par les chercheurs de l’université de Warwick. Ils remarquent que les personnes atteintes de cette maladie ont plus de risque d’hospitalisation ou de décès lorsqu’elles contractent le SARS-Cov-2. Les scientifiques soulignent que l’apnée obstructive du sommeil touche plus fréquemment des personnes atteintes de diabète, d’obésité ou d’hypertension, or ces pathologies augmentent aussi le risque de complications en cas de Covid-19. "Il est probable que la Covid-19 aggrave le stress oxydatif et l’inflammation et qu’elle ait des effets sur la bradykinine, (une hormone associée à la pression artérielle)", précise Dr Michelle Miller, l’autrice principale de l’étude. Ces conséquences de la maladie pourraient expliquer pourquoi le coronavirus affecte plus sévèrement les patients. 

Un manque de données sur l’apnée obstructive du sommeil 

D’après l’Assurance maladie, l’apnée obstructive du sommeil touche 4% de la population en France. De nombreuses personnes en sont atteintes sans le savoir, ce qui complique le travail des scientifiques. "Sans connaître précisément combien de personnes sont atteintes d’apnée obstructive du sommeil, il est difficile de déterminer exactement combien risquent de souffrir de complications à cause de la Covid-19", indique Dr Michelle Miller. Avec son équipe, ils ne savent pas si les personnes non-diagnostiquées sont exposées à un risque encore plus élevé. Ils recommandent toutefois aux patients atteints d’apnée obstructive du sommeil de prendre toutes les précautions possibles pour se protéger du virus. "Veillez à bien suivre votre traitement, rappelle l’autrice principale de l’étude, portez un masque, respectez la distanciation sociale et faites un test dès que vous ressentez le moindre symptôme."

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité