• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de l'IGAS

Les opticiens bientôt autorisés à prescrire des lunettes ?

Pour libérer des rendez-vous chez les ophtalmologistes, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS)  promeut la prescription des lunettes par les opticiens. 

Les opticiens bientôt autorisés à prescrire des lunettes ? AntonioGuillem / istock.

  • Publié le 16.09.2020 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, les troubles de la vision touchent 35% des adolescents et 70% des adultes.
  • L'IGAS propose d’élargir le rôle des opticiens-lunetiers et des orthoptistes dans le dépistage et le traitement des troubles visuels simples.

Un nouveau rapport de l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) promeut le renouvellement de lunettes par les opticiens, de sorte à réduire les délais "excessifs" de rendez-vous chez les ophtalmologistes.

Faible correction de la vision

Alors que les troubles de la vision touchent 35% des adolescents et 70% des adultes, les délais d’accès aux ophtalmologistes restent particulièrement longs, notamment dans les déserts médicaux. Le délai moyen de consultation est de 87 jours en France. Mais en fonction des régions, les chiffres deviennent dramatiques : 156 jours en Bretagne, 146 jours en Normandie, 144 en Centre-Val de Loire ou encore 132 dans le Grand-Est.

Si les délais de prise de rendez-vous ne baissent pas significativement d’ici deux ans, l’IGAS préconise "d’autoriser la primo-prescription des verres correcteurs par les opticiens-lunetiers et les orthoptistes pour les jeunes adultes ayant une faible correction de la vision, comme cela se fait dans d’autres pays européens".

Renouvellement ou adaptation des verres correcteurs

Le but serait aussi d’élargir le rôle des opticiens-lunetiers et des orthoptistes dans le dépistage et le traitement des troubles visuels simples (pour le renouvellement ou l’adaptation des verres correcteurs) et, s’agissant des orthoptistes, d’accroître leur rôle dans la prise en charge de patients dont la pathologie est stabilisée.

La filière visuelle française compte 6 000 ophtalmologistes, 5 000 orthoptistes et 40 000 opticiens-lunetiers. "La bonne santé visuelle des Français passera, j'en suis profondément convaincu, par la redéfinition du rôle de l'opticien comme « assistant collaborateur » de l'ophtalmologiste. Nous pourrions ainsi imaginer la mise en place d'un tronc commun de missions partagées entre les orthoptistes et les opticiens afin que ces derniers, supérieurs en nombre, puissent réaliser des actes de dépistage/prévention en soutien des ophtalmologistes qui seront ensuite consultés pour l'interprétation des résultats et la réalisation de la prescription ou de l'acte chirurgical le cas échéant", s’enthousiasme Matthieu Gerber, fondateur & CEO Les Opticiens Mobiles.

Pour rappel, l’option de prise en charge complète des frais d’optique (formule "100% santé") est entrée vigueur au début de l’année 2020.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité