• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nanoparticules

Cancer : l’or pour détruire les cellules des tumeurs

Des nanoparticules d’or placées directement dans les tumeurs permettraient de tuer les cellules cancéreuses.

Cancer : l’or pour détruire les cellules des tumeurs Anna Valieva/iStock

  • Publié le 19.09.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La méthode développée par les chercheurs vise à faire pousser les nanoparticules d’or directement à l’intérieur des cellules cancéreuses.
  • Les chercheurs ont utilisé des lasers pour éclairer les cellules, l’action de la lumière faisant chauffer les particules d’or et cuire la tumeur provoquant la destruction des cellules cancéreuses à proximité.

L’or a des propriétés surprenantes et pourrait se révéler être un puissant remède contre le cancer. Pris sous forme nanométrique, soit un milliardième de mètre, l’or a déjà prouvé qu’il est capable de pénétrer dans les cellules tumorales. Des chercheurs américains ont étudié si cette propriété de l’or pris sous forme nanométrique peut être utilisé pour traiter le cancer. Les résultats ont été publiés le 10 septembre dans la revue Nature Communications.

Un processus de transformation accéléré

La méthode développée par les chercheurs vise à faire pousser les nanoparticules d’or directement à l’intérieur des cellules cancéreuses. Pour les faire entrer, ils ont utilisé du polyéthylène glycol pour livrer de l’or ionique, des sels d’or dissous dans un liquide. Lorsqu’il est introduit dans la tumeur, l’environnement cellulaire acide convertit l’or de sa forme ionique en nanoparticules d’or. Cette technique tranche avec la technique auparavant, la photothermie, utilisée pour faire pénétrer les nanoparticules d’or qui consiste à les injecter dans la circulation sanguine des patients.

Le développement de cette nouvelle méthode offre de nombreux avantages. “Nous avons développé un système unique dans lequel les nanoparticules d’or sont réduites par les biomolécules cellulaires et celles-ci sont capables de conserver leur fonctionnalité, y compris la capacité de guider l’amas restant vers le noyau”, s’est félicité Dipanjan Pan, l’un des auteurs de l’étude. Cette méthode permet d’accélérer le processus de transformation des sels en nanoparticules qui ne dure que plus de 30 minutes. Les autres techniques demandent 24 heures pour faire cette transition. La raison à cela est qu’une faible concentration d’or dans les cellules cancéreuses suffit.

Une approche prometteuse

Les chercheurs ont mené leur étude sur des souris où il ont fait pousser des nanoparticules d’or à l’intérieur de leurs cellules cancéreuses. Ils ont ensuite utiliser des lasers pour éclairer ces cellules, l’action de la lumière faisant chauffer les particules d’or et cuire la tumeur provoquant la destruction des cellules cancéreuses à proximité. “Cette expérimentation a montré que la formation intracellulaire et la migration nucléaire de nanoparticules d’or constituaient une approche très prometteuse pour l’application de l’administration de médicaments”, s’est réjouit Dipanjan Pan. Néanmoins le traitement ne devrait pas être tout de suite disponible. “Avant les phases des essais cliniques, il faudra évaluer les effets à long terme des nanoparticules sur la santé humaine”, a annoncé le chercheur.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité