• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Malbouffe

Nutri-Score : les produits mal notés augmentent la mortalité

Consommer des produits alimentaires classés rouge sur le logo Nutri-Score augmente les risques de mourir jeune. 

Nutri-Score : les produits mal notés augmentent la mortalité Eulalia Cayuela Martinez / istock.

  • Publié le 17.09.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les 5 couleurs du Nutri-Score sont attribuées en fonction du score FSAm-NPS (Food Standards Agency nutrient profiling system, version modifiée), reflétant le profil nutritionnel des aliments.
  • Des chercheurs français montrent que ceux qui consomment en moyenne plus d’aliments mal notés présentent une mortalité accrue.

La consommation d’aliments moins bien classés par le logo Nutri-Score est associée à une mortalité accrue. Ces résultats, parus dans le British Medical Journal (BMJ) et obtenus par des chercheurs français, valident l’intérêt du Nutri-Score dans le cadre de politiques de santé publique.

Aider les consommateurs à choisir des produits de meilleure qualité nutritionnelle

Le logo Nutri-Score a été développé pour aider les consommateurs à choisir des produits de meilleure qualité nutritionnelle dans les rayons, et pour encourager les industriels à améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits. Les 5 couleurs du Nutri-Score sont attribuées en fonction du score FSAm-NPS (Food Standards Agency nutrient profiling system, version modifiée), reflétant le profil nutritionnel des aliments à partir de leur composition (pour 100 g) en énergie, sucres, acides gras saturés, sodium, protéines, fibres, fruits et légumes.

Des liens entre la consommation d’aliments mieux classés sur l’échelle du Nutri-Score et une meilleure santé ont déjà été observés en France (cohortes SU.VI.MAX et NutriNet-Santé), au Royaume-Uni (Whitehall II et EPIC-Norfolk) et en Espagne (cohorte SUN). La nouvelle étude publiée dans le BMJ visait à rechercher des associations entre le score FSAm-NPS des aliments consommés et la mortalité au sein d’une très large population, répartie dans 10 pays européens.

Cancer et maladies des appareils circulatoires, respiratoires et digestifs

Au total, 501 594 participants de la cohorte EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition) ont été inclus dans les analyses. Au cours du suivi entre 1992 et 2015, 53 112 participants sont décédés de causes non-accidentelles. Les chercheurs montrent que les participants qui consommaient en moyenne plus d’aliments avec un score FSAm-NPS plus élevé, reflétant une qualité nutritionnelle moindre (correspondant à des aliments moins bien classés par Nutri-Score), présentaient une mortalité accrue (mortalité totale et mortalité liée au cancer ou aux maladies des appareils circulatoires, respiratoires et digestifs).

Prévention des maladies chroniques

"Dans ce contexte, nos résultats, combinés à l’ensemble des autres résultats disponibles sur le sujet, contribuent à montrer la capacité du score FSAm-NPS et du Nutri-Score à caractériser la qualité nutritionnelle des aliments mais aussi la pertinence de l’utilisation du score FSAm-NPS et du Nutri-Score dans le cadre de politiques de santé publique visant à orienter les consommateurs vers des aliments de meilleure qualité nutritionnelle, dans une optique de prévention des maladies chroniques", soulignent les chercheuses Inserm Mélanie Deschasaux et Mathilde Touvier, qui ont coordonné l’étude.

Le Nutri-Score a été officiellement adopté au Luxembourg en 2017 et depuis par différents pays européens (Pays-Bas, Suisse, France). Toutefois, l’application de ce logo reste optionnelle pour les industriels.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité