• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Coronavirus : étudier les recherches sur internet pour repérer les foyers de contamination

L’étude des recherches des internautes sur le web permettrait de prédire l’apparition des futurs clusters.

Coronavirus : étudier les recherches sur internet pour repérer les foyers de contamination Prykhodov/iStock

  • Publié le 17.09.2020 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les chercheurs ont noté une correspondance entre les recherches Internet de termes comme “agueusie” (perte de goût) et “perte d’appétit”, et une augmentation du nombre de cas de Covid-19 dans les trois à quatre semaines suivantes.
  • En 2009, des employés de Google sont parvenus à estimer l’incidence de la grippe semaine par semaine dans chaque région des États-Unis par la simple surveillance des recherches internet sur les symptômes liés à cette pathologie.
  • Ces données soulignent l'importance des symptômes gastro-intestinaux en tant que signe avant-coureur potentiel d'une infection à la Covid-19.

Rechercher la réponse à une question sur internet est devenu pour beaucoup un réflexe. À tel point que l’étude de ces recherches pourrait permettre de prédire les futures zones de diffusion du coronavirus. C’est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs américains du département de médecine de l’hôpital général de Boston et dont les résultats ont été publiés le 3 juillet dernier dans la revue Clinical Gastroenterology.

Une technique déjà efficace pour la grippe

Au moment de l’apparition de la Covid-19 aux États-Unis, les recherches en ligne sur les symptômes gastro-intestinaux ont largement augmentées et ont été corrélées avec l’accentuation du nombre de cas positifs au virus. Les chercheurs ont étudié les recherches sur le site Google des habitants de 15 États, entre le 20 janvier et le 20 avril. Les chercheurs ont noté une correspondance entre les recherches Internet de termes comme “agueusie” (perte de goût) et “perte d’appétit”, et une augmentation du nombre de cas de Covid-19 dans les trois à quatre semaines suivantes.

Pour cette étude, les chercheurs ont pris exemple sur une recherche préalable menée en 2009 par des employés de la firme américaine. Ces derniers sont parvenus à estimer l’incidence de la grippe semaine par semaine dans chaque région des États-Unis par la simple surveillance des recherches internet sur les symptômes liés à cette pathologie. Pour le coronavirus, le délai entre les recherches internet et la multiplication des cas est plus important qu’avec la grippe. Il pourrait s’expliquer par des “différences dans la disponibilité des tests, le recensement des cas ou la durée d’incubation pour les deux virus”, avancent les chercheurs.

Un outil précieux 

Les chercheurs souhaitent cependant nuancer leur découverte, expliquant que l’étude des recherches en ligne ne peut pas tout prédire “Si nos travaux font état d’une corrélation entre les requêtes Internet et l’incidence de la maladie, il importe de rappeler que la nature relative des données reflétant la popularité des requêtes de Google Trends ne permet pas d’identifier précisément des seuils à partir desquels l’augmentation des recherches serait significative”, ont-ils écrit.

Bien qu’elles soient imparfaites, l’étude sur ces recherches en ligne permet de donner des tendances sur l’évolution de la pandémie. “Ce n’est pas parce que ces données ne sont pas parfaites qu’elles sont inutiles”, confirme Stephen Mooney, assistant professeur à l’université de Washington, à Quartz. “Nos données soulignent l'importance des symptômes gastro-intestinaux en tant que signe avant-coureur potentiel d'une infection à la Covid-19 et suggèrent que Google Trends pourrait être un outil précieux pour la prédiction des pandémies avec manifestations gastro-intestinales”, appuie Kyle Staller, gastro-entérologue et auteur de l'étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité