• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Tests PCR: l'Assurance maladie a dépensé 917 millions d'euros en dépistage

Chaque semaine, l'Assurance maladie dépense 88 millions d'euros pour réaliser plus d'un million de tests PCR. Le déficit de la Caisse national d'assurance maladie devrait continuer à se creuser, alors que cette politique massive de dépistage semble inefficace.

Tests PCR: l'Assurance maladie a dépensé 917 millions d'euros en dépistage Valerii Evlakhov/iStock

  • Publié le 21.09.2020 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Depuis la mi-mars, 12 millions de tests PCR ont été intégralement remboursés par l'Assurance maladie pour un coût de 883 millions d'euros.
  • En plus de cela, le public finance aussi les tests sérologiques sur ordonnance, les centres ambulatoires de dépistage Covid-19 ainsi que les téléconsultations. L'enveloppe globale s'élève à 917 millions d'euros et pourrait atteindre 1,6 milliard d'ici à la fin de l'année.

Combien coûte la gratuité des tests de dépistage contre la Covid-19 ? Un gouffre dans les finances de l'État. De la mi-mars jusqu'au début du mois de septembre, 12 millions de contrôles ont été effectués. À raison d'un remboursement de 73,59€ par test PCR, la politique de dépistage massive a déjà coûté 883 millions d'euros à la France, soit presque l'ensemble des remboursements de soins effectués par les centres de santé au niveau national en 2017. Rien que pour la première semaine de septembre, où 1,19 million de tests PCR ont été pris en charge, la facture s'élève à 88 millions d'euros, soit un peu plus que l'achat d'un Rafale. Le directeur de la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM), Thomas Fatome, a déclaré dans un entretien aux Échos, que les tests réalisés en ville coûteront 1,6 milliard d'euros cette année. Cette somme est supérieure à l'ensemble du budget prévu en 2020 pour le financement du sport, de la jeunesse et de la vie associative ainsi que des Jeux olympiques de 2024.   

Or, la facture pour la Caisse nationale d'assurance maladie pourrait s'alourdir. Les tests sérologiques de recherche des anticorps au SARS-CoV-2 avec une ordonnance, les actes et les prestations effectuées dans les centres ambulatoires dédiés au Covid-19 — dont 20 nouvelles unités ouvriront en Île-de-France — les consultations réalisées suite au dépistage positif de l'assuré infecté, la recherche de “contact tracing” et les téléconsultations sont également remboursées par la collectivité. La facture globale s'élève pour l'instant à 917 millions d'euros.

Une efficacité remise en question

Ce remboursement fixé à 73,59€ par test PCR a été fixé lors d'une négociation entre l'Assurance maladie et les syndicats professionnels. Une somme nettement supérieure à celle remboursée par nos voisins européens. L'Allemagne rembourse 50,50€, l'Italie en moyenne 59€ et l'Espagne entre 30 et 45€. Selon Le Parisien, les laboratoires français d'analyses ont peu investi dans du matériel de pointe. Est-ce au public de permettre aux entreprises privées d'investir et de rentabiliser leur prise de risque ? Le journal assure avoir sollicité les directeurs de la Direction générale de la santé et de l'Assurance maladie, en vain. Or, toujours selon nos confrères, c'est aux laboratoires privés “de se fournir uniquement chez quatre fabricants (sur 187), [ils] ont limité à 70 le nombre de plateformes agréées [sites de traitement des analyses dépendant des laboratoires,NDLR] pour analyser les prélèvements sur les 900 existantes, avant de permettre à tout le monde de se tester…”

Cependant, pousser les Français à se faire dépister semble contre-productif. Aujourd'hui, les laboratoires d'analyses frôlent la saturation, les files d'attente durent des heures et les résultats arrivent souvent bien trop tard pour être pertinents. Le nouveau patron de la Caisse nationale d'assurance maladie souhaite que les complémentaires santé participent à l'effort national à hauteur d'un milliard d'euros. Le gouvernement tente de fluidifier l'accès au dépistage en créant des accès prioritaires aux personnes symptomatiques, au personnel médical et aux cas contact.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité