• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Grossesse

Pourquoi la grippe est délétère pour les femmes enceintes

Lorsqu'une femme enceinte contracte la grippe, cela peut avoir des effets dévastateurs sur le fœtus, à cause de la réponse immunitaire qui serait trop forte. Une grande avancée pour de possible traitements.

Pourquoi la grippe est délétère pour les femmes enceintes LSOphoto/iStock

  • Publié le 24.09.2020 à 12h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La grippe a un effet bien plus féroce sur les femmes enceintes et peut également perturber la croissance du fœtus voire provoquer une fausse couche.
  • Selon une étude pré-clinique, la grippe transforme une inflammation sous-jacente — provoquée par la grossesse — en une inflammation généralisée.
  • Soumis à rude épreuve, la réponse immunitaire écrase les vaisseaux sanguins qui font moins bien circuler le sang, notamment vers le bébé.

Pourquoi une “simple” grippe peut créer des complications potentiellement mortelles pour le fœtus durant la grossesse ? Une étude pré-clinique australienne de l'université RMIT, en collaboration avec des chercheurs irlandais, publiée le 21 septembre dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), avance de nouvelles explications. “La pensée conventionnelle a blâmé le système immunitaire affaibli qui survient pendant la grossesse, mais ce que nous voyons est l'effet inverse — l'infection grippale conduit à une réponse immunitaire considérablement accrue”, expose la docteur Stella Liong, autrice principale de l'étude. L’inflammation que nous avons trouvée dans le système circulatoire est si écrasante, c’est comme une tempête vasculaire qui fait des ravages dans tout le corps.”

Les femmes enceintes qui développent la grippe courent un risque plus élevé d'hospitalisation pour pneumonie et pour d'autres complications. En cas de grippe, le fœtus a un risque accru de retard de croissance fœtale et de naissance prématurée, tandis que la future mère est plus sujette aux fausses couches. Cependant, la grippe ne se transmet pas directement de la mère à l'enfant.

Dysfonctionnement de vaisseaux sanguins

Lors d'une précédente étude sur la grippe A, des chercheurs avaient observé que le virus se comportait de manière différente dans le corps des souris enceintes et non enceintes. Chez les souris non enceinte, l'infection grippale reste dans les poumons, tandis que chez les sujets en gestation, le virus se propage dans le système circulatoire grâce aux vaisseaux sanguins. L'infection conduit à une inflammation des vaisseaux sanguins, affectant ainsi leurs fonctions, détériorant l'état la santé de la mère, et, in fine, la croissance du fœtus alimenté par ce flux sanguin. Dans cette étude, les chercheurs ont découvert que les souris enceintes atteintes de grippe présentaient une inflammation sévère des gros vaisseaux sanguins et de l'aorte, l'artère principale irriguant le cœur. Au niveau des vaisseaux sanguins, ils ont observé qu'ils ne fonctionnaient plus qu'à 20-30% de leur capacité, contre 90 à 100% en temps normal.

Nous savons que l’infection grippale pendant la grossesse augmente le risque que les bébés soient plus petits et souffrent de manque d’oxygène, déclare Stavros Selemidis, professeur au RMIT et auteur principal de l'étude. Nos recherches montrent le rôle essentiel que le système vasculaire pourrait jouer à cet égard : l’inflammation des vaisseaux sanguins réduit le flux sanguin et le transfert de nutriments de la mère au bébé.” Bien que les chercheurs n'aient pas mesuré directement le flux sanguin, ils relèvent une augmentation des biomarqueurs de la privation d'oxygène chez les fœtus des souris infectées par la grippe.

La grossesse, un état particulier

Comment expliquer que ce phénomène ne se produise que durant la gestation ? Pour les chercheurs, l'explication viendrait du fait que la mère est en état d'inflammation sous-jacente constante durant sa grossesse, cause du placenta qui sécrète des protéines et libère de l’ADN fœtal dans son sang. Selon eux, l'infection grippale pourrait faire basculer l’inflammation sous-jacente en un événement inflammatoire systémique.

Ce mécanisme pourrait être en lien avec la prééclampsie, une complication dangereuse de la grossesse caractérisée par une pression artérielle élevée. “Nous avons constaté que la même protéine qui est élevée dans la prééclampsie est également significativement élevée avec la grippe, assure-t-il. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour découvrir ce lien, cela pourrait signifier que les médicaments ciblant l'inflammation vasculaire qui sont actuellement testés pourraient potentiellement être réutilisés à l'avenir pour l'infection grippale pendant la grossesse.” En attendant ces avancées, le vaccin contre la grippe est fortement recommandé pour les femmes enceintes.

Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité