• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Livre blanc

Asthme : 33 propositions pour améliorer la prise en charge

Pour les professionnels de santé et les associations de patients, “il est temps d’agir pour une meilleure prise en charge de l’asthme et de l’asthme sévère”. 

Asthme : 33 propositions pour améliorer la prise en charge AntonioGuillem/iStock

  • Publié le 25.09.2020 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'asthme provoque 200 000 passages aux urgences, 60 000 hospitalisations et 850 morts chaque année en France.
  • Médecins et patients militent pour une meilleure prise en charge de cette maladie respiratoire.

Dans un livre blanc, des professionnels de santé et des associations de patients proposent 33 mesures pour mieux prendre en charge l’asthme en France, notamment lorsqu’il est sévère. Ils militent essentiellement pour :

- Une amélioration du parcours de soins et de l’éducation thérapeutique, “car cette maladie est aujourd'hui banalisée".

- La pratique d'une activité physique, “car des obstacles demeurent, notamment pour les enfants asthmatiques et malgré les effets bénéfiques du sport sur la maladie".

- La lutte contre la pollution, “car une mauvaise qualité de l'air intérieur comme extérieur peut fortement aggraver l'état de santé des patients".

850 morts chaque année

L’asthme est une maladie très répandue, qui touche tous les âges et dont la fréquence ne cesse de croître en raison des changements de mode de vie (pollution, habitat, climat…). Trop souvent, on considère cette pathologie respiratoire chronique comme banale et sans gravité. Pourtant, elle provoque 200 000 passages aux urgences, 60 000 hospitalisations et 850 morts chaque année. Entre 3 et 5 millions de Français sont concernés, avec beaucoup de cas chez les enfants et les femmes enceintes.

“Si nous tous, patients, pneumologues, allergologues, urgentistes, avons souhaité nous réunir au sein d’un collectif qui a su largement mobiliser, c’est parce que, collectivement, nous pouvons mieux faire", explique la docteure Chantal Raherison-Semjen, pneumologue. Elle poursuit : “Mieux faire pour que chaque patient asthmatique puisse vivre dans un logement sain, qui ne soit pas responsable d’une aggravation de son état, et surtout mieux faire pour que la crise d’asthme ne soit plus considérée comme une fatalité. C’est un combat qui nécessite la coordination de tous les acteurs, qui va bien au-delà des professionnels de santé et des patients. Éducateurs et professeurs, monde professionnel… mais surtout acteurs politiques, vous avez tous un rôle à jouer.”

Des répercussions importantes sur le quotidien

L’asthme a des répercussions importantes sur le quotidien des patients, notamment dans sa forme sévère : fatigue, perte d’efficacité, absentéisme, limitation dans l’activité physique… Par ailleurs, l’influence de l’environnement, les inégalités sociales et les différences culturelles sont sources de disparités dans le développement et l'influence de cette pathologie respiratoire.

Concernant la crise sanitaire du coronavirus, les experts rappellent que les patients asthmatiques ne doivent en aucun cas interrompre leur traitement de fond, et continuer à consulter leur médecin traitant ou les spécialistes.

Publicité
















Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité