• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Timothy Ray Brown

Premier "guéri" du sida, le "patient de Berlin" est en phase terminale d’un cancer

Premier homme au monde à avoir guéri du sida, l'Américain que l'on connaît sous le nom de "patient de Berlin" se trouve actuellement en phase terminale d'un cancer, d'après une annonce de son compagnon relayée par le blogueur américain Mark King.

Premier \ Andrey Sarapulov/iStock

  • Publié le 27.09.2020 à 20h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'homme avait été considéré comme "guéri" du Sida après un traitement reposant sur des greffes de moelle osseuse

Son histoire avait défrayé la chronique. En 2010, l'Américain Timothy Ray Brown, surnommé le "patient de Berlin", a été révélé par les médias comme le premier homme au monde à avoir guéri du sida. Trois ans plus tôt, l'homme ne donnait effectivement plus de signe d'infection au VIH.

Son cas, presque miraculeux compte tenu des difficultés à trouver un remède à cette maladie infectieuse, lui a valu le surnom de "patient de Berlin", en référence à la ville dans laquelle il a été soigné. 

Diagnostiqué du VIH en 1995, Timothy Ray Brown a appris 11 ans plus tard qu'il était également atteint d'une leucémie. Le médecin qui le prend en charge à l'époque, le Dr Hütter, pense alors à lui greffer des cellules immunitaires de la moelle osseuse résistantes au VIH. 

Seulement deux cas de guérison du VIH dans le monde

Celui qu'on appelle le "patient de Berlin" subira deux greffes de moelle osseuse en 2007. Ces interventions aboutissent à des résultats inespérés : non seulement, l'homme ne présente plus de signe de VIH dans le sang, mais sa leucémie semble également avoir été vaincue. 

Malheureusement, Timothy Ray Brown a récidivé et se trouve actuellement en soins palliatifs à son domicile situé dans la ville de Palm Springs (Californie, États-Unis). "Timothy ne meurt pas du VIH, que les choses soient claires", a insisté son compagnon Tim Hoeffgen. 

À ce jour, l'unique cas de patient guéri en dehors de Timothy Ray Brown est un britannique surnommé le "patient de Londres". Tout comme Timothy Ray Brown, cet homme était à la fois positif au VIH et atteint d'un cancer, un lymphome de Hodgkin, maladie du système immunitaire caractérisée par la croissance incontrôlée de globules blancs singuliers. Là aussi, c'est une greffe cellules de moelle osseuse qui lui a permis de guérir. 

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité