• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bébé bien en chair

Le poids à la naissance a une influence sur la fibrillation auriculaire

Avec un poids de naissance qui avoisine les 4kg, le risque de développer une fibrillation auriculaire à l’âge adulte augmente de 30%.

Le poids à la naissance a une influence sur la fibrillation auriculaire HATICE GOCMEN/iStock

  • Publié le 21.10.2020 à 15h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le poids d'un bébé à la naissance aura des répercussions sur son cœur à l'âge adulte.
  • Si le bébé fait près de 4kg en venant au monde, cela augmente de 30% le risque de souffrir de fibrillation atriale à l'âge adulte.
  • Ce trouble cardiaque répandu touche 40 millions de personnes dans le monde, et peut être favorisé par le tabac, une consommation excessive d'alcool ou encore le stress.

Avoir un gros bébé bien portant à la naissance, n’est pas forcément une chance pour lui à l’âge adulte. Une équipe de l’université de Zhejiang (Chine) a présenté son étude lors du 31e Congrès international de cardiologie (GW-ICC) qui se tient en ligne du 19 au 25 octobre. Dans leur recherche, ils décrivent que les nouveaux-nés avec un poids à la naissance aux alentours de 4kg ont plus de risques de souffrir à l’âge adulte de fibrillation auriculaire. Ce trouble du rythme cardiaque, le plus fréquent de tous, correspond à une contraction trop rapide et irrégulière des oreillettes cardiaques. Si le problème est négligé trop longtemps, la fibrillation auriculaire peut augmenter les risques d’attaque cardiaque.

Une relation de cause à effet entre le poids et la fibrillation auriculaire

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mené plusieurs expériences. Dans un premier temps, ils ont utilisé les données de 321 223 personnes participant à une étude sur les génomes, afin d’identifier 132 variations génétiques associées au poids de naissance. Ensuite, ils ont repéré lesquels jouaient un rôle dans la fibrillation auriculaire, en se servant cette fois de la base de données des participants à l’Atrial Fibrillation Consortium (une expérience réunissant plus de 500 000 participants, dont 55 000 d’entre eux souffraient de fibrillation auriculaire). 

En croisant les deux études, ils se sont aperçus que les personnes avec un poids élevé à la naissance étaient les mêmes qui souffraient de fibrillation auriculaire à l’âge adulte. Ainsi, si le poids moyen d’un nouveau-né est de 3,397 kg, ceux qui pesaient en moyenne 482 grammes de plus (soit 3,879 kg) ont 30% de risque de développer un trouble du rythme cardiaque en vieillissant. 

Renforcer le suivi des femmes enceintes 

“L’un des principaux points forts de notre étude est la méthodologie, qui nous permet de conclure qu'il peut y avoir une relation de cause à effet entre un poids élevé à la naissance et la fibrillation auriculaire, souligne le docteur Songzan Chen, auteur de l’étude. Cependant, nous ne pouvons pas exclure la possibilité que la taille et le poids des adultes puissent être les raisons de ce lien. Le poids à la naissance est un prédicteur robuste de la taille adulte, et les personnes de grande taille sont plus susceptibles de développer une fibrillation auriculaire. Des recherches antérieures ont montré que le lien entre le poids à la naissance et la fibrillation auriculaire était plus faible lorsque le poids à l'âge adulte était pris en compte.”

Cette étude fournit des preuves génétiques de l'association entre un poids élevé à la naissance et le risque accru de fibrillation auriculaire. Elle nous permet de constater que la réduction du nombre de nouveau-nés présentant un poids élevé à la naissance est probablement considérée comme une prévention possible pour alléger le fardeau de la fibrillation auriculaire, indique le professeur Guosheng Fu de l'hôpital Sir Run Run Shaw (SRRSH), affilié à la faculté de médecine de l'université du Zhejiang, et l'un des présidents du comité scientifique de GW-ICC 2020. Par conséquent, les femmes enceintes devraient accorder plus d'attention au contrôle de leur alimentation et à des examens réguliers, en particulier pour celles qui souffrent d'obésité ou de diabète. Il est tout aussi important que les personnes ayant un poids élevé à la naissance soient conscientes de la nécessité de réduire les autres facteurs de risque pour prévenir la fibrillation auriculaire.”

Les chercheurs estiment que la fibrillation auriculaire touche 40 millions de personnes dans le monde. Le plus souvent asymptomatique, elle peut être favorisée par la consommation de tabac, le stress, la consommation excessive d’alcool et des dérèglements glandulaires. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité