• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Les boissons "light" sont aussi mauvaises pour le cœur

Les gros consommateurs de boissons enrichies en sucres artificiels ont autant de risque de souffrir de problèmes cardiaques que ceux qui boivent des boissons sucrées traditionnelles. 

Les boissons \ pixinoo/istock

  • Publié le 28.10.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les gros consommateurs de boissons aux sucres artificiels sont autant menacés de maladies cardiovasculaires que ceux qui boivent des boissons sucrées traditionnelles
  • Les auteurs de l'étude affirment que les boissons aux sucres artificiels ne peuvent être des substituts aux boissons naturellement sucrées

Consommer "light" n’est pas meilleur pour la santé, une nouvelle étude le prouve. Des chercheurs français constatent que les boissons avec des sucres artificiels, appelées couramment "allégées" ou "light", augmentent autant le risque de problèmes cardiovasculaires que les boissons sucrées "classiques". Les travaux scientifiques ont été publiés sous forme de lettre de recherche dans Journal of the American College of Cardiology. 

Une étude réalisée grâce aux données de Nutrinet Santé

Cette recherche scientifique a été réalisée grâce aux données de la cohorte Nutrinet Santé : une vaste étude épidémiologique sur l’alimentation et la santé, réalisée uniquement par internet, lancée en 2009. Pour ces travaux récents, les chercheurs ont travaillé sur les réponses de 104 760 personnes : elles ont renseigné ce qu’elles mangeaient pendant 24 heures, à plusieurs reprises. L’équipe de recherche s’est intéressée à leur consommation de boissons contenant des sucres artificiels, c’est-à-dire les boissons avec des édulcorants sans calories et de boissons contenant au minimum 5% de "vrai" sucre. Les édulcorants de synthèse permettent de sucrer des produits, comme des boissons, avec peu voire pas de calorie ajoutée à la préparation. L’un des plus connus est l’aspartame. Selon leurs réponses, les scientifiques ont réparti les participants en trois catégories : non-consommateur, petit consommateur ou gros consommateur. 

Des risques similaires 

Les personnes ont été suivies entre 2009 et 2019 : pour éviter les biais, les chercheurs se sont concentrés sur la santé cardio-vasculaire des participants à partir de 2012. Ils ont recherché les cas d’attaque cardiaque, d’infarctus du myocarde, d’angioplastie, de syndrome coronarien aigu et d’ischémie cérébrale transitoire. Au total, 1 379 patients ont souffert de l’une de ces pathologies. L’analyse des données montre que les gros consommateurs de boissons sucrées, qu’il s’agisse d’édulcorants ou de vrai sucre, avaient des risques beaucoup plus élevés d’avoir des problèmes cardiaques en comparaison aux personnes n’en consommant pas. "Notre étude suggère que les boissons aux sucres artificiels ne sont peut-être pas un substitut sain aux boissons sucrées", explique Eloi Chazelas, l’auteur principal de l’étude, membre de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (Université Sorbonne Paris Nord, Inserm, Inrae, Cnam).
En 2019, des chercheurs américains parvenaient à la même conclusion. Dans une étude réalisée auprès de 81 000 femmes ménopausées, ils ont constaté que plus elles buvaient de boissons avec des faux sucres, plus leur risque d’accident vasculaire cérébral était élevé. Ces produits enrichis en faux sucres sont aussi soupçonnés d’augmenter la sensation de faim et de dégrader le microbe intestinal. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité