• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mois sans tabac

Vapotage : plus de 40% restent des fumeurs quotidiens de cigarettes

Dans un sondage réalisé par l’institut BVA, 43% des vapoteurs admettent fumer au moins une cigarette par jour. Mais 58% de ces "cumulards" se sont mis à la cigarette électronique il y a moins de deux ans. 

Vapotage : plus de 40% restent des fumeurs quotidiens de cigarettes Jon11/iStock

  • Publié le 30.10.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Dans un sondage réalisé par l'Institut BVA, deux tiers des vapoteurs admettent continuer de fumer des cigarette au moins une fois par jour.
  • Pour 68% d'entre eux, le vapotage les a aidé à arrêter la cigarette.
  • Toutefois, 84% des sondés pensent qu'il est possible de devenir dépendant de la cigarette électronique.

Tous les vapoteurs ne sont pas des fumeurs repentis. Selon une enquête menée par l’institut de sondage BVA, près des deux tiers des utilisateurs de cigarette électronique continuent, en parallèle, de fumer du tabac. 

Parmi les 37% de vapoteurs exclusifs du sondage, 34% affirment être d’anciens fumeurs, tandis que 3% d’entre eux n’ont pas eu besoin de fumer des cigarettes pour se mettre à vapoter. Le passage au vapotage reste un phénomène récent pour la majorité des sondés, puisque 58% d’entre eux l’utilisent depuis moins de deux ans. Pour autant, l’envie de griller une cigarette persiste chez 63% des vapoteurs qui estiment être des “vapoteurs fumeurs”, dont 43% admettent fumer en parallèle au moins une cigarette par jour. 

Possibilité de dépendance à la cigarette électronique

Si l’enquête appuie sur le fait que les trois quarts des vapoteurs utilisent leur cigarette électronique tous les jours, seul un tiers (36%) a l’intention de moins vapoter voire même d’arrêter le vapotage dans les 12 prochains mois. La cigarette électronique a été un moyen d’arrêter de fumer des cigarettes traditionnelles pour 68% des sondés. 

Dans le détail, 36% ont arrêté le tabac pour une question d’argent et 30% sont passés à la cigarette électronique parce qu’ils la jugent meilleure pour leur santé que les cigarettes classiques. Notons toutefois que 23% des sondés trouvent le vapotage aussi nocif que le tabac et 7% pensent que la cigarette électronique est plus nocive que les cigarettes traditionnelles. 

Enfin, bien que les trois quarts des sondés estiment que le vapotage est le moyen le plus efficace pour arrêter de fumer, ils sont 84% à croire qu’il est possible de devenir dépendant de la cigarette électronique. 

Un tiers des vapoteurs n’utilise pas de liquide avec de la nicotine tandis qu’un autre tiers fabrique lui-même ses “e-liquides”, par soucis d’économie dans 60% des cas. 

Selon un baromètre de Santé publique France datant de 2018, 34,7% des 18-75 ans ont déjà essayé une cigarette électronique et 3,8% l’utilisaient déjà quotidiennement.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité