• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Comment éviter que son enfant ne devienne myope ?

Privilégier les activités à l’extérieur, éloigner les écrans... Voici quelques conseils pour éviter au maximum que votre enfant ne devienne myope. 

Comment éviter que son enfant ne devienne myope ? DragonImages / istock.

  • Publié le 23.11.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Deux associations donnent des conseils pour prévenir et ralentir la myopie chez les enfants.
  • Elles mettent également l’accent sur la nécessité d’une surveillance régulière chez l’ophtalmologiste, généralement 1 à 2 fois par an.

La Société Française d’Ophtalmologie (SFO) et à la Société Française des Ophtalmologistes Adaptateurs de Lentilles de Contact (SFOALC) publient des recommandations pour freiner l’évolution de la myopie chez les enfants.

En prévention

Pour tous les enfants, en prévention, il faut :
- privilégier les activités à l’extérieur à la lumière du jour plusieurs heures par jour (ou à défaut derrière une vitre),
- éviter/réduire les activités prolongées en vision de près (faire des pauses régulières),
- éloigner les écrans (tablettes, téléphones, ordinateurs...) à plus de 35 cm des yeux,
- éviter la lecture avec une lumière artificielle faible.

Soins possibles 

Si une myopie évolutive est diagnostiquée, peuvent être proposés seuls ou en association :
- une correction optique adéquate,
- des verres anti myopie,
- des lentilles de nuit ou orthokératologie,
- des lentilles de jour de freination myopique. "Pour toutes les lentilles, l’entretien et les règles d’hygiène sont les mêmes que pour des lentilles classiques. Elles doivent être portées quotidiennement pour être efficaces", précisent les experts.
- Un collyre à base d’atropine à faible concentration (des études cliniques sont en cours pour juger de l’efficacité de l’atropine en fonction des différentes concentrations).

Surveillance 

Les recommandations des sociétés savantes précisent, en outre, que ces traitements "ont pour but de freiner l’évolution de la myopie et non de la faire disparaître", et "devront généralement être poursuivis pendant plusieurs mois, voire années sans interruption sous peine de voir la myopie réaugmenter". Elles mettent également l’accent sur la nécessité d’une surveillance régulière des enfants chez l’ophtalmologiste, généralement 1 à 2 fois par an, et déterminée au cas par cas.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité