• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Accidents vasculaires cérébraux ischémiques

AVC : attention à la surcharge en calcium

Un excès de calcium entraîne une inflammation qui peut causer des accidents vasculaires cérébraux ischémiques.

AVC : attention à la surcharge en calcium Tunatura/iStock

  • Publié le 24.11.2020 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les cellules immunitaires, appelées microglies, sont inondées d'ondes de calcium à la suite des accidents vasculaires cérébraux ischémiques, causés par une perturbation du flux sanguin vers le cerveau.
  • Bloquer ces ondes de calcium peut aider à contrôler l'inflammation nocive et offrir aux médecins un moyen de réduire les conséquences de l'AVC ischémique.
  • Un médicament a permis de réduire ces ondes de 25% chez les murins.

Attention au trop plein de calcium. Déjà mis en cause dans la perte de mémoire, un excès de calcium peut conduire à un risque accru de faire un accident vasculaire cérébral (AVC). Cette découverte faite par des chercheurs américains de la faculté de médecine de l'université de Virginie offre aux médecins une nouvelle approche pour réduire les risques d’AVC chez les patients. Les résultats des travaux ont été publiés le 9 novembre dans la revue Stroke.

Des vagues de calcium

Les cellules immunitaires, appelées microglies, sont inondées d'ondes de calcium à la suite des accidents vasculaires cérébraux ischémiques, causés par une perturbation du flux sanguin vers le cerveau. “Ces ondes de calcium déclenchent une inflammation dommageable qui peut aggraver les effets de l'AVC”, poursuit Petr Tvrdik, auteur de l’étude. Bloquer ces ondes de calcium peut aider à contrôler l'inflammation nocive et offrir aux médecins un moyen de réduire les conséquences de l'AVC ischémique. “Cette publication culmine à plusieurs années de recherche sur cet aspect jusqu'alors méconnu de la pathologie de l'AVC”, a estimé Petr Tvrdik.

Depuis plusieurs années, il est avéré que le manque de flux sanguin vers le cerveau pendant les AVC ischémiques provoque des vagues d'activité cérébrale anormale, appelées dépolarisations à propagation corticale (CSD). Ces vagues sont nocives et peuvent conduire à des lésions cérébrales supplémentaires. En travaillant sur des souris, les scientifiques ont découvert que les accidents vasculaires cérébraux ischémiques déclenchent des vagues de calcium qui traversent les cellules immunitaires microglies. Cette surcharge en calcium “déclenche les CSD de façon récurrente et progressive”, ont observé les chercheurs.

Un médicament déjà prometteur 

Les chercheurs sont allés plus loin et ont utilisé un médicament visant à réduire les ondes de calcium. Les résultats ont montré, chez des murins, une réduction de ces ondes de 25%. Cela donne l'espoir qu'une approche similaire pourrait être utilisée pour réduire les effets nocifs des ondes de calcium chez les patients victimes d'un AVC, “bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires”, ajoutent-ils.


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité