• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vitamine

Grossesse : les carences en vitamine B12 sont dangereuses pour le bébé

Les enfants nés d'une mère avec un faible apport en vitamine B12 pendant la grossesse ont un risque accru d’avoir des difficultés d'élocution et des lacunes en mathématiques.

Grossesse : les carences en vitamine B12 sont dangereuses pour le bébé NatchaS/iStock

  • Publié le 16.01.2021 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La vitamine B12 se trouve principalement dans les aliments d’origine animale : abats, fruits de mer, viandes, poissons, œufs et produits laitiers.
  • Les enfants nés de femmes ayant le plus faible apport en vitamine B12 présentent un risque accru de mauvais vocabulaire à 24 mois, une capacité réduite à combiner des mots à 38 mois et une mauvaise intelligibilité de la parole à six ans.
  • Ils présentent également une mauvaise compréhension des mathématiques à l'école entre 4 et 6 ans et de mauvais résultats aux tests nationaux de mathématiques à 13 ans.

Consommer suffisamment de vitamine B12 pendant la grossesse est important pour le développement futur de l’enfant. Dans une étude publiée le 5 décembre dans la revue Nutrition Research, des chercheurs de l’université de Bristol ont révélé que les bébés des femmes enceintes qui ont une carence en vitamine B12 ont un risque accru de développement indésirable spécifique à certaines capacités d'élocution et de mathématiques. La vitamine B12 se trouve principalement dans les aliments d’origine animale : abats, fruits de mer, viandes, poissons, œufs et produits laitiers. On le trouve également dans certaines céréales enrichies pour le petit-déjeuner.

26 tests sur 29 différents en fonction des apports en vitamine B12

Pour l’étude, les chercheurs ont utilisé les données de l’étude sur la santé à long terme Children of the 90s qui suit des enfants nés entre 1991 et 1992. Celle-ci fournit des informations sur les détails du régime alimentaire de près de 14 000 femmes enceintes. Leurs enfants ont été suivis au fil des ans et leurs capacités testées à différents moments. Les dernières données présentées dans cette étude rapportent les résultats de la comparaison des enfants nés de femmes qui ont suivi un régime alimentaire relativement faible en vitamine B12 avec des enfants dont les mères ont un régime alimentaire plus riche en vitamine.

Les chercheurs ont comparé 29 résultats de tests différents dont 26 se sont avérés différents avec les niveaux de vitamine B12. “Une quantité beaucoup plus élevée que ce à quoi on aurait pu s'attendre, a observé Jean Golding, auteur de l’étude. De nombreux nutriments pendant la grossesse ont des effets bénéfiques sur le cerveau de l'enfant à naître, ce qui entraîne une amélioration des capacités de l'enfance en ce qui concerne l'intelligence et les capacités éducatives. Cependant, on ne sait pas si la vitamine B12 a un effet similaire.”

Des problèmes dans le raisonnement mathématique

Les mères qui ont un régime pauvre en vitamine B12 diffèrent du reste de la population par 9 caractéristiques indépendantes différentes, ont constaté les chercheurs. Alors que de nombreuses différences telles que les capacités de lecture et d'orthographe, ainsi que des aspects du QI pouvaient être expliquées par d'autres facteurs contextuels, il y a six associations qui n’ont pas pu être expliquées. Celles-ci suggèrent que les enfants nés de femmes ayant le plus faible apport en vitamine B12 présentent un risque accru de mauvais vocabulaire à 24 mois, une capacité réduite à combiner des mots à 38 mois, une mauvaise intelligibilité de la parole à six ans, une mauvaise compréhension des mathématiques à l'école entre 4 et 6 ans et de mauvais résultats aux tests nationaux de mathématiques à 13 ans. Les chercheurs n’ont pas constaté d'association significative avec le calcul mental, ce qui indique que les résultats mathématiques sont spécifiques à une composante de raisonnement plutôt qu'à des capacités de calcul.

Nous avons conclu que si une femme enceinte a un faible apport en vitamine B12, il peut y avoir des effets néfastes sur le développement neurocognitif de l'enfant par rapport à certaines capacités d'élocution et de mathématiques, a conclu le professeur Golding. Ces résultats sont intrigants mais doivent être confirmés dans d'autres études longitudinales. Entre-temps, il est toujours approprié de recommander une alimentation variée pour toutes les femmes enceintes, et pour celles qui mangent peu ou pas de produits d'origine animale, l'inclusion d'aliments enrichis et / ou d'extrait de levure devrait être encouragée.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES