• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mauvaise idée

Bipolaire, il s'injecte une infusion aux champignons hallucinogènes ... qui ont continué à pousser dans son sang !

Un jeune homme a été hospitalisé dans un état grave à l'Hopital Saint-Jospeh en Arizona (Etats-Unis) après s'être injecté dans les veines des champignons hallucinogènes qu'il avait dissous dans un thé.

Bipolaire, il s'injecte une infusion aux champignons hallucinogènes ... qui ont continué à pousser dans son sang ! Yarygin / istock.

  • Publié le 15.01.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un homme s’est injecté dans les veines une sorte de thé dans lequel il avait fait bouillir des champignons hallucinogènes.
  • Une mauvaise idée, puisqu'il a failli en mourir.

Un jeune homme a été hospitalisé dans un état grave après s'être injecté dans les veines un thé à base de champignons hallucinogènes, une mixture qu’il avait concoctée lui-même.

Trouble bipolaire et dépendance aux opiacés

Dans une étude de cas publiée dans le Journal of the Academy of Consultation-Liaison Psychiatry, des médecins rapportent qu’un jeune homme de 30 ans souffrant d’un trouble bipolaire et d’une dépendance aux opiacés a voulu se soigner seul.

La famille du malade raconte qu'il avait récemment cessé de prendre les médicaments prescrits pour son trouble bipolaire de type I, après quoi il s’est mis à osciller dangereusement entre des états dépressifs et maniaques. C'est pendant cette période qu'il a commencé à faire des recherches sur les effets thérapeutiques du microdosage du LSD et de la psilocybine, un psychédélique naturel produit par plus de 200 espèces de champignons.

Choc septique

Partant de là, le jeune homme s’est préparé un thé aux champignons hallucinogènes, l’a filtré à travers un tissu en coton, puis se l’est injecté directement dans les veines.

Lorsque sa famille l'a découvert chez lui quelques jours plus tard après l’injection, le malheureux souffrait d’une jaunisse, de nausées, de diarrhée, d’une confusion mentale extrême et vomissait du sang. Ses reins, son foie et ses poumons commençaient à lâcher, et son rythme cardiaque était beaucoup trop élevé. Le patient a fini par faire un choc septique, et a donc été placé dans une unité de soins intensifs.

"Le champignon pousse maintenant dans son sang"

Après une analyse sanguine, les médecins ont découvert, stupéfaits, que "l'espèce de champignon qu'il s'était injectée dans les veines poussait maintenant dans son sang".

"On ne sait pas si une infection intravasculaire active par un champignon psychoactif tel que le Psilocybe cubensis peut provoquer des effets psychoactifs persistants comme ceux observés lors de l'ingestion de la même espèce, mais cela pourrait contribuer à modifier la perception et la cognition", écrivent les soignants dans le rapport.

De nombreux essais ont montré que la psilocybine peut avoir des effets thérapeutiques, notamment dans le cadre de dépressions sévères ou de de forte anxiété. Cependant, cette substance est administrée via des essais scientifiques très contrôlés. En outre, elle est avalée par les malades, et non pas injectée dans le sang, ce qui, vous l’aurez compris, est donc une très mauvaise idée.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité