• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Confinement, gestes barrière, vaccination : penser aux autres permet de mieux accepter les règles

En prenant conscience que les actions collectives pour lutter contre la Covid-19 sont également là pour sauver nos proches, nous devenons beaucoup plus enclins à suivre les règles dans un élan de solidarité et de sécurité.

Confinement, gestes barrière, vaccination : penser aux autres permet de mieux accepter les règles iStockphoto.com/TShum

  • Publié le 21.01.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'influence des proches nous aide à améliorer nos propres comportements face à la Covid-19.
  • Devant une cause qui nous dépasse, nous sommes prêts à appliquer des règles pour protéger les personnes auxquels nous tenons.

Pour sortir de la crise de la Covid-19, la meilleure solution reste la solidarité. Selon l’étude des chercheurs de l’université de Nottingham (Royaume-Uni) dont les résultats ont été publiés dans le British Journal of Psychology le 20 janvier 2021, l’influence sociale aurait des répercussions importantes sur l’adhésion de certaines personnes aux directives mises en place pour combattre la Covid-19. 

Pour cela, les chercheurs ont analysé les informations de 6 674 personnes réparties dans 114 pays recrutés sur internet afin de leur degré d’adhésion aux mesures mises en place pour lutter contre la Covid-19. Au travers d’un questionnaire, il leur a été possible de comprendre comment l’entourage peut jouer un rôle dans l’adhésion à un processus collectif. 

Un combat que l’on mène pour les autres

D’après les résultats, les participants étaient plus enclin à s’engager dans des mesures plus préventives lorsqu'ils ont une responsabilité sociale et une confiance plus élevées ou lorsqu'ils considèrent l'adhésion aux règles comme une norme approuvée par d’autres. Ainsi, pour parvenir à un changement de comportement en temps de crise, les décideurs politiques doivent mettre l'accent sur les valeurs communes et exploiter l'influence sociale des amis proches et de la famille. Dans cette optique, une personne sera plus prompt à suivre un comportement lorsqu’elle sait que cela ne l’engage pas seulement elle, mais aussi les personnes auxquels elle tient. 

Nous avons vu que les gens ne se contentent pas de suivre les règles s'ils se sentent vulnérables ou s'ils en sont personnellement convaincus. Au contraire, cet environnement incertain et menaçant a mis en évidence le rôle crucial de l'influence sociale, indique Bahar Tunçgenç, docteur de l'université de Nottingham et auteur principal de l’étude. Les personnes les plus diligentes à suivre les directives étaient celles dont les amis et la famille suivaient également les règles. Nous avons également constaté que les personnes particulièrement attachées à leur pays étaient plus susceptibles de respecter les règles de confinement; le pays était comme une famille, quelqu'un pour qui on était prêt à prendre des risques.

Pour Bahar Tunçgenç, le respect des directives pour lutter contre la Covid-19 pourraient inclure l'utilisation d'applications sociales, similaires aux applications d'exercice physique à base sociale, qui indiqueraient par exemple aux gens si leurs amis proches sont inscrits pour la vaccination. Ainsi, l’utilisation des réseaux sociaux pour montrer à son entourage que l’on respecte les règles peut constituer une approche efficace. De plus, les messages publics de prévention incarnés par des personnalités médiatiques de confiance peut également mettre l’accent sur des valeurs collectives, comme le fait de travailler au profit de des proches ou de la communauté. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité