• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles musculo-squelettiques

Polyarthrite, « orteil Covid » : l’imagerie confirme ces symptômes durables de la Covid-19

Pour la première fois, des chercheurs ont utilisé l'imagerie radiologique pour confirmer la persistance et la gravité des douleurs musculaires et articulaires de patients touchés par la Covid-19.

Polyarthrite, « orteil Covid » : l’imagerie confirme ces symptômes durables de la Covid-19 Shidlovski/iStock

  • Publié le 28.02.2021 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chez certains patients, un infection à la Covid-19 déclenche l'apparition de apparition de troubles musculo-squelettiques durables comme la polyarthrite rhumatoïde ou le syndrome des "orteils Covid".
  • L'imagerie peut aider à détecter ces syndromes et à orienter les patients vers des spécialistes pour qu'ils bénéficient d'un traitement adapté.

Chez certaines personnes infectées par le SARS-CoV-2, les symptômes ne se limitent à la fièvre, la toux, la fatigue ou à la perte du goût et de l’odorat. Pour certains patients, le calvaire dure des semaines, voire des mois après l’infection, avec l’apparition de troubles musculo-squelettiques graves, durables et/ou douloureux, qui impactent leur qualité de vie, comme des poussées de polyarthrite rhumatoïde, ou le syndrome des "orteils Covid". Connue sous le nom de myosite auto-immune, ce trouble se caractérise par l’apparition de lésions comme des petites boursouflures ou gonflements douloureux au toucher et occasionnant une sensation de brûlure.

"Nous avons réalisé que la Covid peut déclencher l'attaque de l'organisme de différentes manières, ce qui peut entraîner des problèmes rhumatologiques qui nécessitent une prise en charge à vie", explique le Dr Swati Deshmukh, chercheuse à la Northwestern Medicine, et auteure d’une étude publiée dans la revue Skeletal Radiology qui confirme les causes de ces symptômes par l’imagerie radiologique.

Détecter les douleurs par l’imagerie

Selon les auteurs de l’étude, l’imagerie peut aider à expliquer pourquoi une personne peut présenter des symptômes musculo-squelettiques prolongés après une infection à la Covid-19 et prouver qu’il ne s’agit "pas simplement des douleurs corporelles similaires à celles que nous voyons avec la grippe - mais quelque chose de plus insidieux".

L’imagerie peut ainsi permettre de détecter "un œdème et des changements inflammatoires des tissus (liquide, gonflement), des hématomes (collections de sang) ou des tissus dévitalisés (gangrène), détaille le Dr Swati Deshmukh. Chez certains patients, les nerfs sont blessés (brillants, hypertrophiés) et chez d'autres, le problème est une altération de la circulation sanguine (caillots)."

Orienter les patients vers les bons traitements

Pour la chercheuse, l’imagerie permet aussi de "faire la différence entre ce que le virus provoque directement et ce qu’il déclenche dans l’organisme".

Par exemple, si un patient souffre de douleurs persistantes à l'épaule qui ont commencé après avoir contracté la Covid, il est possible de lui prescrire une IRM/ultrason pour vérifier s’il souffre d’une inflammation articulaire, précise le Dr Swati Deshmukh. Il sera alors possible de l’orienter chez un rhumatologue pour évaluation.

"Certains médecins demandent des examens d'imagerie pour les patients atteints de Covid-19 aux orteils, par exemple, mais il n'existe pas de littérature sur l'imagerie des complications de la Covid aux pieds et aux tissus mous, poursuit-elle. Comment trouver quelque chose si vous n'êtes pas sûr de ce que vous devez chercher ? Dans notre article, nous discutons donc des différents types d'anomalies musculo-squelettiques que les radiologues devraient rechercher et nous fournissons des exemples d'imagerie."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité