• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Plomb et arsenic : attention à certains petits pots pour bébés

95% des produits alimentaires à destination des tout-petits contiendraient des métaux lourds, comme du plomb, de l’arsenic et du mercure.

Plomb et arsenic : attention à certains petits pots pour bébés NataliaDeriabina/iStock

  • Publié le 25.02.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chez les enfants, une concentration sanguine trop élevée en métaux lourds peut entraîner des troubles neurologiques.

C’est le genre d’information qui fait frémir les parents de jeunes enfants. Aux États-Unis, un rapport du Congrès américain a relevé la présence de métaux lourds dans des aliments pour bébés à des concentrations bien supérieures à ce que le gouvernement fédéral considère comme sans danger pour les enfants.

Selon cette étude, portant sur 168 produits alimentaires pour tout-petits, 95 % contenaient au moins un métal lourd, en particulier ceux contenant du riz, des légumes-racines comme de la carotte ou de la patate douce.

Des effets néfastes sur la santé des enfants

Ce chiffre est d’autant plus inquiétant que les niveaux de concentration relevés sont élevés, ce qui peut avoir des effets néfastes sur la santé des enfants à long terme. Ainsi, comme le rapporte le site américain The Conversation, la Food and Drug Administration, l’agence de santé fédérale américaine, considère que 3 microgrammes par jour ou plus sont préoccupants chez les enfants, bien en-dessous du niveau fixé pour les adultes (12,5 microgrammes par jour). Une concentration sanguine importante de plomb est associée à des problèmes neurologiques majeurs, y compris des problèmes de comportement comme le trouble de déficit de l’attention et l’agressivité.

Comment expliquer une telle concentration de métaux lourds dans l’alimentation, qui plus est l’alimentation destinée aux enfants ? En réalité, ce sont les sols et les eaux qu’ils contiennent qui sont contaminés aux métaux lourds. Mais quand la nourriture est cultivée dans un sol contaminé et irriguée avec de l'eau contenant des métaux lourds, la nourriture elle aussi devient contaminée. De plus, des métaux lourds supplémentaires peuvent être introduits pendant les processus de fabrication.

Réduire la consommation de métaux lourds

Pour les parents n’ayant pas le temps de concocter à chaque repas des petits plats et devant donc se rabattre sur les petits pots industriels, est toutefois possible d’éviter que leurs enfants ne soient exposés aux métaux lourds.

Premièrement, il est conseillé de réduire la consommation de produits à base de riz, y compris les céréales de riz et les biscuits. Selon une étude, opter pour des aliments à base d’avoine, de maïs, d’orge ou de quinoa réduirait le 84 % le risque d’ingestion d’arsenic, et la teneur totale en métaux lourds d’environ 64 %. Il est aussi recommandé d’éviter de donner des jus de fruits aux tout-petits, très sucrés et source de métaux lourds. Les remplacer par de l’eau réduirait la consommation de métaux lourds d’environ 68 %, précise le rapport.

Enfin, il est important d’alterner entre les légumes-racines (carotte, panais, betterave, céleri rave, pomme de terre…) avec d’autres légumes, dont le contact avec le sol est moins important, et qui sont donc moins susceptibles de présenter des concentrations élevées en métaux lourds. Le remplacement des carottes ou des patates douces par d'autres légumes pourrait réduire la teneur totale en métaux lourds ce jour-là d'environ 73 %.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité