• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Souffrance psychologique

Covid-19 : Des appels de dix minutes aident à lutter contre la solitude

Avoir quelqu’un au téléphone pendant une dizaine de minutes, plusieurs fois par semaine, permettrait de diminuer l’anxiété et le risque de dépression. 

Covid-19 : Des appels de dix minutes aident à lutter contre la solitude tommaso79/istock

  • Publié le 28.02.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des conversations courtes, mais régulières, sont un outil simple mais bénéfique pour lutter contre la solitude.
  • Les chercheurs recommandent à celles et ceux qui se sentent seuls d’appeler des proches dont ils sont sûrs qu'ils ne les jugeront pas et en qui ils ont confiance.

Des conversations courtes, mais régulières, sont un outil simple mais bénéfique pour lutter contre la solitude. Des chercheurs de l’université du Texas le démontrent dans JAMA Psychiatry. Pendant un mois, ils ont mené une expérience avec 240 personnes pour tester les bienfaits des appels téléphoniques sur le sentiment de solitude, mais aussi sur l’anxiété et la dépression.

Une baisse significative de la solitude ressentie

Des volontaires ont été recrutés pour passer ces coups de téléphone, ils ont tout reçu une formation courte en communication emphatique, comme par exemple l’écoute bienveillante. Ils ont téléphoné à la moitié du groupe de patients, soit 120 personnes, pendant dix minutes pendant cinq jours durant la première semaine, puis deux à cinq fois par semaine. Les autres participants n’ont pas reçu d’appels téléphoniques, mais constituaient le groupe de contrôle. Les conversations portaient sur la vie de tous les jours ou sur le quotidien des volontaires. Les 240 participants ont répondu à des questionnaires avant, pendant et après l’étude pour évaluer leur niveau de solitude, d’anxiété et de dépression.

L’échelle de la solitude de UCLA va de 3 à 9 : au début de l’expérience, le niveau moyen atteignait 6,5 pour les participants ayant reçu le coup de téléphone. À l’issue de celle-ci, il était de 5,2. Les niveaux d’anxiété et de dépression ont diminué de 24 à 30% dans ce même groupe. Pour Maninder Kahlon, autrice principale de cette étude, cela signifie que les appels ont eu un "véritable impact" sur les participants. D’après elle, ces résultats donnent des outils pour réduire le sentiment de solitude dans la population. Dans une interview à CNN, elle recommande à celles et ceux qui se sentent seuls d’appeler des proches dont ils sont sûrs "qu'ils ne les jugeront pas" et en qui ils ont confiance. 

Un Français sur cinq se sent seul

Ces résultats sont particulièrement importants en cette période d’épidémie et de réduction des interactions sociales. En janvier dernier, l’IFOP a publié les résultats de son enquête "Les Français et la solitude", réalisée pour l’association Astrée. Ces données ont été obtenues grâce à des entretiens téléphoniques réalisés auprès de 1 500 personnes entre le 9 et le 14 décembre 2020. Elles révèlent qu’un Français sur cinq déclare se sentir seul, contre 13% en 2018. Les étudiants sont particulièrement touchés : 28% d’entre eux se sentent souvent voire toujours seuls, et 47% déclarent l’être parfois. Plus de la moitié des étudiants interrogés confient se sentir davantage seuls depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Si vous vous sentez seuls, et que vous n'avez personne à qui parler, des associations, comme Astrée, peuvent vous venir en aide. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité