• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Insolite

Inde : il «ressuscite» pendant son autopsie

En Inde, un homme de 27 ans, déclaré mort après un accident de moto, a montré des signes de vie juste avant que débute son examen post-mortem.

Inde : il \ joseh51camera/iStock

  • Publié le 04.03.2021 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le jeune homme avait été déclaré mort après avoir été victime d'un accident
  • Après sont transfert dans un autre hôpital, il a vu son état s'améliorer

Un “mauvais jugement”. Tels sont les mots employés par un fonctionnaire des services de santé indiens après qu’une jeune homme de 27 ans, déclaré mort, s'est mis à bouger sur la table d’autopsie. 

L’histoire rocambolesque, rapportée le 3 mars par l'AFP, s’est déroulée dans la ville de Mahalingapur, dans l’État du Karnataka au sud de l’Inde. C’est là que le jeune homme a été transporté dans un état critique dans un hôpital privé après un accident de moto. Peu de temps après, les médecins ont déclaré son décès.

Son état s’est amélioré

Son corps a ensuite été transféré dans un hôpital voisin afin de procéder à un examen post-mortem. Et au moment de procéder à cet examen, selon le récit fait par les proches à un journal local, un pathologiste a vu le corps inerte se mettre à bouger, soudainement, sur la table d’autopsie.

Le jeune homme a immédiatement été transféré dans un autre hôpital, a confié le fonctionnaire des services de santé qui a confirmé l’incident à l’AFP. La famille pourrait déposer une plainte officielle pour négligence médicale, a-t-il indiqué avant d'affirmer que l’état du patient s’est amélioré.

Des mouvements observés sur des cadavres parfois plus d'un an après le décès

Si cette fois l'histoire repose sur un jugement un peu trop hâtif sur l'état du patient, les cas de mouvements observés chez des personnes décédés ne sont pas aussi rares que ce que l'on peut imaginer. Un travail d'observation qui a eu lieu en 2019 et qui est rapporté par le site Futura Sciences avait permis d'analyser les mouvements repérés par photographie sur 70 cadavres entreposés dans un site appelé "ferme des morts" près de Sydney en Australie. Et la conclusion de cette observation avait été que les morts continuent de bouger parfois après plus d'un an suivant leur décès ! Un phénomène que les chercheurs estiment être lié à la décomposition du corps.

Mais dans le cas du patient Indien "ressuscité" sur la table d'autopsie, les mouvements étaient bien liés au fait qu'il était tout simplement toujours vivant.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité