• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Daltonisme

Des nanoparticules d’or dans des lentilles : la solution pour les daltoniens ?

Pour permettre aux personnes daltoniennes de distinguer les nuances de rouge et de vert, des chercheurs ont mis au point des lentilles de contact contenant des nanoparticules d’or.

Des nanoparticules d’or dans des lentilles : la solution pour les daltoniens ? AndreyPopov/iStock

  • Publié le 04.03.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Contenant des nanoparticules d'or de 40 nm de large, ces lentilles de contact filtrent la lumière dans les 520-580 nm, les longueurs d'onde où le rouge et le vert se chevauchent, ce qui permet aux personnes daltoniennes de mieux distinguer ces couleurs.
  • Elles se présentent comme une alternative efficace aux verres teintées et s'avèrent plus sûres que les lentilles de contact teintées en rose.

Communément appelée daltonisme, la déficience de perception des couleurs est un trouble générique de la vision se caractérisant par une difficulté à différencier les couleurs ou les teintes, en particulier le rouge et le vert. Touchant en moyenne 8 % des hommes et 0,5 % des femmes, le daltonisme est dû à une absence ou à une déficience d'un ou plusieurs des trois types de cônes de la rétine oculaire.

Dans la plupart des cas, une personne daltonienne ne perçoit que deux couleurs dominantes, le bleu et le jaune, mais confond les teintes de rouge et celles de vert. Pour les aider à mieux distinguer les couleurs, il existe des lunettes teintées. Mais leur efficacité est limitée, car elles ne peuvent pas être utilisées pour corriger une vision floue.

Depuis peu, des lentilles de contact teintées sont aussi en développement, mais elles font l’objet d’une controverse en raison de leur matière potentiellement instable, et donc nocive pour la vue.

La solution pour aider les personnes daltoniennes à distinguer les couleurs viendra peut-être de chercheurs de l’American Chemical Society. Dans une étude publiée dans la revue ACS Nano, ils expliquent avoir mis au point des lentilles de contact contenant des nanoparticules d’or pour améliorer le contraste rouge-vert de manière sûre et efficace, les nanocomposites d’or étant non toxiques pour l’organisme.

Plus efficaces que les lunettes, plus sûres que les lentilles teintées

Pour fabriquer les lentilles de contact, les chercheurs ont mélangé de façon homogène des nanoparticules d'or dans un hydrogel polymère. Ils ont ainsi produit des gels teintés en rose qui filtrent la lumière dans les 520-580 nm, les longueurs d'onde où le rouge et le vert se chevauchent.

Les lentilles de contact les plus efficaces sont celles contenant des nanoparticules d'or de 40 nm de large, car lors des tests, ces particules ne se sont pas agglutinées ou n'ont pas filtré plus de couleur que nécessaire.

Pour mesurer l’efficacité de leurs lentilles de contact, les chercheurs les ont comparées à deux paires de lunettes teintées disponibles dans le commerce, ainsi qu’à des lentilles de contact teintée en rose vif qu’ils avaient précédemment développées. Il s’est avéré que les lentilles en nanocomposite d'or étaient plus sélectives dans les longueurs d'onde qu'elles bloquaient que les lunettes, et étaient aussi efficace que les lentilles de contact teintées, mais sans poser de problèmes de sécurité.

La prochaine étape consistera à mener des essais cliniques sur des patients humains pour évaluer le confort des lentilles avant une potentielle demande de mise sur le marché.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité