• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cerveau

Prenez le temps de rêvasser, cela fait du bien !

Être capable de rêver la journée de choses plaisantes et agréables améliore le bien-être.

Prenez le temps de rêvasser, cela fait du bien ! fizkes/iStock

  • Publié le 05.03.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Rêvasser est un bon outil pour combler l’ennui pendant ces périodes de restrictions sociales.
  • Penser pour le plaisir est aussi une récompense en soi.
  • Maîtriser ses pensées peut également permettre d’affronter de futures situations stressantes.

Se laissait guider par ses pensées en pleine journée est rarement bien vu, que ce soit à l’école ou au travail puisque c’est le signe que l’on n’est pas productif. Pourtant, notre cerveau, lui, est loin d’être à l’arrêt. Erin Westgate, professeure de psychologie à l'Université de Floride, a conduit une étude sur les bienfaits des rêves diurnes. "Cela fait partie de notre boîte à outils cognitive qui est sous-développée, et c'est un peu triste.” Dans une recherche présentée dans la revue Emotion, elle présente les bienfaits de s’en aller à rêvasser, aussi un bon outil pour combler l’ennui pendant ces périodes de restrictions sociales.

Une technique contre-intuitive

Être capable de penser pour le plaisir est important et source de bien-être. Le premier obstacle, note l'auteur de l'étude, est de reconnaître que même si cela peut sembler facile, la rêverie est étonnamment exigeante. “Vous devez être l'acteur, le réalisateur, le scénariste et le public d'une performance mentale”, estime la chercheuse. Par ailleurs, penser à des idées agréables n’est pas intuitif. “Nous sommes assez ignorants, pose-t-elle. Nous ne semblons pas savoir à quoi penser pour vivre une expérience positive.”

Les chercheurs estiment qu’en plus du bien-être, rêvasser aiderait à mieux tolérer la douleur. Pour aider les personnes à trouver cet état de rêverie, ils ont demandé à des volontaires de réfléchir à des pensées significatives. Les premiers résultats ont révélé que les participants ont trouvé leur expérience moins agréable que lorsque leurs pensées ne sont pas guidées. “J'étais tellement confuse, se souvient la chercheuse. Les sujets sur lesquels les participants ont déclaré avoir réfléchi étaient des choses lourdes. Il ne semblait pas leur être venu à l'esprit qu'ils pouvaient utiliser le temps pour profiter de leurs propres pensées. Lorsque nous sommes poussés à penser pour le plaisir plutôt que pour le sens, nous avons tendance à nous tourner vers des plaisirs superficiels comme manger de la crème glacée, qui n’intéresse pas autant que des pensées agréables mais aussi significatives.”

4 conseils pour bien rêvasser 

Pour tenter d’orienter les volontaires vers des pensées plus légères et agréables, les chercheurs ont fourni aux participants une liste de sujets à la fois plaisants et significatifs. Les volontaires ont déclaré préférer réfléchir à partir de ces exemples plutôt que lorsqu’on leur a demandé de réfléchir à ce qu'ils voulaient. “Ce sont des connaissances que vous pouvez exploiter dans votre vie de tous les jours en vous suggérant des sujets que vous trouveriez gratifiants de rêver, comme un souvenir agréable, un accomplissement futur ou un événement que vous attendez avec impatience”, conseille Erin Westgate. 

En plus de ses capacités à lutter contre l'ennui, penser pour le plaisir peut aussi être une récompense en soi. “C'est quelque chose qui nous distingue. Cela définit notre humanité, avance la chercheuse. Cela nous permet d'imaginer de nouvelles réalités. Mais ce genre de réflexion nécessite de la pratique.”

Avec ses collègues, Erin Westgate a donné quelques indications pour rêvasser de plaisir :

  • Ayez confiance : il est possible d'avoir une bonne expérience si vous amorcez votre cerveau avec des sujets que vous trouverez agréables. C'est quelque chose que nous pouvons tous faire une fois que nous avons le concept. Nous donnons ces instructions aux enfants de 4 et 5 ans, et cela a du sens pour eux.”
  • Savoir pourquoi cela peut être difficile et ce qui le rend plus facile fait vraiment une différence. Ce qui est encourageant, c'est que nous pouvons tous nous améliorer.”
  • Ne confondez pas la planification des choses avec la pensée pour le plaisir. Les gens disent qu'ils aiment planifier, mais quand nous les testons, ils ne le font pas.
  • Choisissez le bon moment pour essayer. La recherche montre que nous sommes plus susceptibles de rêver lorsque notre esprit est peu occupé par autre chose, comme au moment de prendre une douche ou de se brosser les dents. La prochaine fois que vous marcherez, au lieu de sortir votre téléphone, essayez de rêvasser.”

Façonner ses émotions

Maîtriser ses pensées peut également permettre d’affronter de futures situations stressantes. “Au fur et à mesure que vous développez votre capacité à rêver, vous aurez une source de pensées agréables à votre disposition pendant les périodes stressantes, a conclu la chercheuse. Ce que nous ressentons est fonction de ce que nous pensons. Penser pour le plaisir peut être un outil puissant pour façonner nos émotions.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité