• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Glycémie

Diabète de type 2 : petit-déjeuner avant 8h30 diminue le risque

Commencer à manger avant 8h30 permettrait de diminuer la glycémie et la résistance à l’insuline, amenant à réduire le risque de développer un diabète de type 2.

Diabète de type 2 : petit-déjeuner avant 8h30 diminue le risque monticelllo/iStock

  • Publié le 23.03.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un espacement trop court entre les repas augmente la résistance à l'insuline.
  • Le timing du repas a une incidence plus élevé sur le niveau glycémique et la résistance à l'insuline que la durée entre les repas.

Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée et a un rapport très étroit avec la glycémie. Pour mieux la contrôler, il est préférable de faire du sport avant d’engloutir son premier repas et de boire son café après le petit-déjeuner. Dans une nouvelle étude, présentée virtuellement lors de la réunion annuelle de l'Endocrine Society, des chercheurs de l’université Northwestern à Chicago avancent que manger le petit-déjeuner avant 8h30 permet de diminuer la glycémie ainsi que la résistance à l’insuline et ainsi de réduire le risque de développer un diabète de type 2.

Un bon timing de repas

Dans cette étude, les chercheurs ont constaté que l’heure et l’espacement entre les repas jouent un rôle important sur la résistance à l’insuline et sur le développement d’un diabète de type 2. Ils ont noté qu'un espacement trop court entre les repas augmente la résistance à l'insuline mais que les personnes qui mangent avant 8h30 le matin présentent moins de résistance à l'insuline et ont une glycémie plus basse, peu importe le temps laissé entre les repas. “Nous avons constaté que les personnes qui commençaient à manger plus tôt dans la journée avaient une glycémie plus basse et une moindre résistance à l'insuline, qu'elles limitent leur consommation alimentaire à moins de 10 heures par jour ou qu'elles soient réparties sur plus de 13 heures par jour”, a noté Marriam Ali, la chercheuse principale.

Pour cette recherche, les scientifiques ont étudié 10 575 volontaires qui ont été divisé en trois groupes en fonction de l'espacement des repas dans la journée : le premier a étalé ses repas sur moins de 10 heures, le deuxième entre 10 et 13 heures et le troisième sur plus de 13 heures. Ils ont ensuite divisé les participants en fonction de l’heure du petit-déjeuner (avant ou après 8h30).

Améliorer la santé métabolique

Avec une augmentation des troubles métaboliques tels que le diabète, nous voulions élargir notre compréhension des stratégies nutritionnelles pour aider à répondre à cette préoccupation croissante, a déclaré Marriam Ali. Des études antérieures ont montré que l'alimentation limitée dans le temps, qui consolide la stratégie de l'alimentation à un intervalle de temps raccourci chaque jour, a constamment démontré une amélioration de la santé métabolique.” 

Le diabète de type 2, qui représente environ 90% des cas de diabète, se caractérise par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire une concentration trop élevée de sucre dans le sang. Celle-ci est due à une trop forte résistance à l’insuline dont le rôle est de diminuer le taux de sucre dans le sang. “Les résultats suggèrent que le timing est plus fortement associé aux mesures métaboliques qu'à la durée, et soutiennent les stratégies alimentaires précoces”, a conclu la chercheuse.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité