• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Transmission du virus

Une personne sur deux est symptomatique lorsqu’elle contamine un collègue sur son lieu de travail

Le Conseil scientifique appelle à une meilleure application du protocole sanitaire sur le lieu de travail. Dans les restaurants d'entreprise, de nouvelles mesures seront mises en place. 

Une personne sur deux est symptomatique lorsqu’elle contamine un collègue sur son lieu de travail Prostock-Studio/istock

  • Publié le 25.03.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • De nombreux cas de personnes infectées mais malgré tout présentes sur les lieux de travail expliquent les contaminations en milieu professionnel
  • Les protocoles sanitaires mis en place sur les lieux de travail, y compris pour les déjeuners, doivent être mieux respectés

"Une situation insatisfaisante en milieu professionnel" d’un point de vue sanitaire, affirme le Conseil scientifique dans un avis du 11 mars. D’après l’étude ComCor, menée par l’Institut Pasteur, "46% des personnes sources de l’infection en milieu professionnel étaient symptomatiques au moment du contact infectant et s’étaient donc rendues sur leur lieu de travail se sachant symptomatiques". Malgré ces comportements à risque, l’entreprise n’est pas le principal lieu de contamination : elle est en troisième position après le foyer et la famille élargie. De manière générale, l’Institut Pasteur constate que les personnes symptomatiques attendent les résultats du test avant de s’isoler, alors qu’elles devraient le faire dès les premiers symptômes. 

Des professions plus à risque 

D’après les données de ComCor, lorsqu’on connaît la personne à l’origine de la contamination, il s’agit dans 15% des cas d’une source professionnelle. "Les postes les plus élevés de la fonction publique et de l’entreprise sont associés avec un sur-risque d’infection : les cadres de la fonction publique, les ingénieurs et les cadres techniques d’entreprise, les cadres administratifs et commerciaux d’entreprise, et les chefs d’entreprise de 10 salariés", précise le document. Les professions intermédiaires de la santé et du travail social ainsi que les chauffeurs sont aussi exposés à un risque plus élevé d’être contaminé. À l’inverse, les professions intermédiaire administratives, et les employés du public et du privé ont un risque d’infection réduit. D’après les données récoltées, le télétravail est une mesure de protection efficace : lorsqu’il est partiel, le risque de contamination est réduit de 24%, et de 30% lorsqu’il est total, en comparaison à des postes équivalents non-télétravaillés. Si dans certains cas le télétravail est impossible, le Conseil scientifique estime qu'un renforcement des mesures de protection est nécessaire. "Si les employeurs semblent connaître des difficultés pratiques à faire respecter les protocoles sanitaires sur les lieux de travail, et ce malgré la responsabilité qui leur incombe en termes de santé, d’hygiène et de sécurité, la situation requiert néanmoins, compte tenu de son impact sur la crise, une tentative de durcissement de ces protocoles sanitaires, et des moyens dédiés à leur respect et à leur contrôle effectif", indique son communiqué.

De nouvelles mesures concernant les cantines d’entreprise ? 

"Les repas, aussi bien en milieu privé que professionnel, sont les circonstances les plus fréquemment rapportées à l’origine de ces transmissions", estime l’Institut Pasteur. La question de la restauration en entreprise est au cœur des préoccupations du gouvernement. Mardi 23 mars, de nouvelles mesures ont été annoncées concernant les cantines d’entreprise. "Il est désormais demandé aux salariés de déjeuner seuls, à leur bureau ou, lorsque ce n’est pas possible, au restaurant d’entreprise en respectant les 2 mètres de distance", a déclaré le secrétaire d’Etat en charge des retraites et de la santé au travail, Laurent Pietraszewski, à BFMTV. Selon Europe 1, le gouvernement recommande notamment la mise à disposition de plateaux repas, consommés sur le poste de travail, plutôt que dans les cantines professionnelles. Selon le secrétaire d’Etat, 7 à 8% des contaminations seraient liées aux entreprises.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES