• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Entretien

La crise sanitaire fait exploser les jeux d'argent : comment repérer et soigner une addiction ?

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de personnes pratiquant les jeux d'argent a augmenté de 29%, générant de plus en plus de comportements addictifs. Pour lutter contre ce type de dépendance, aux conséquences sanitaires et sociales parfois dramatiques, le Dr Christophe Cutarella, addictologue et membre du Collège Scientifique de la Fondation Ramsay Santé, nous livre ses précieux conseils. 

La crise sanitaire fait exploser les jeux d'argent : comment repérer et soigner une addiction ? Hendra Su / istock.

  • Publié le 20.04.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, près de 2 millions de joueurs ont un comportement addictif aux jeux d’argent.
  • Si vous êtes concerné(e) directement ou indirectement par une pratique de jeu problématique, n'hésitez pas à appeler le 09 74 75 13 13 pour demander de l'aide.

- Pourquoi docteur - De quelle manière la crise sanitaire accentue-t-elle les addictions ?

Dr Christophe Cutarella - La crise sanitaire actuelle a généré un isolement et des pertes économiques pour bon nombre de personnes, provoquant des troubles dépressifs ou anxieux, souvent associés à de nouvelles addictions. La Covid-19 a aussi fait rechuté beaucoup de personnes stabilisées. `

- Qu’en est-il de l’addiction aux jeux d’argent ? 

Cette addiction à été nettement augmentée par la crise sanitaire, comme l'attestent certaines études. 

- Quels sont les symptômes d’une addiction aux jeux d’argent ?

La personne bascule dans la pathologie lorsqu'elle continue de jouer malgré la conscience du fait que la dépendance induit des effets néfastes. Les addictologues parlent alors de "craving", ou de "perte de contrôle"

L'addiction au jeux d'argent est une vraie pathologie, décrite dans le DSM-5 (manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux). 

- Comment les reconnaître ?

Il faut faire la distinction entre entre un jeu normal et un jeu pathologique. Beaucoup de personnes peuvent jouer sans avoir de problématique. Dans le cadre de la pathologie, l'addiction aux jeux d'argent engendre des conséquences dramatiques sur la vie personnelle et l'environnement, avec des pertes financières parfois colossales.

Il faut aussi savoir qu’un problème de jeu pathologique est souvent associé à un trouble psychiatrique (anxiété, dépression...) ou à une addiction à un produit (tabac, alcool, cannabis, médicaments, cocaïne...)

- Quelles peuvent être les conséquences d'une addiction aux jeux d'argent ? 

Une addiction aux jeux d'argent peut conduire à l'isolement social, ainsi qu'à des conduites à risque. Certains malades finissent par tomber dans l'escroquerie ou par voler leurs proches pour se procurer de l'argent. Lorsqu'ils sont interdits de casino, les personnes accros peuvent parcourir des kilomètres voire des centaines de kilomètres pour aller jouer dans des pays étrangers, au mépris de leur fatigue ou des dépenses liées aux trajets. 

Les jeux d'argent en ligne, qui peuvent se faire à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, sont aussi générateurs de troubles du sommeil et d'insomnie.

- Quel comportement adopter pour se débarrasser de son addiction ?

Comme pour toutes les addictions, il ne sert à rien de diaboliser ou culpabiliser une personne qui a un problème avec les jeux d’argent.

Pour vaincre ce type de dépendance, il faut d'abord se faire dépister, puis se faire accompagner par des addictologues, consultables en ville ou dans des Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) - certains sont même spécialisés dans les troubles liés aux jeux d’argent. 

L’addiction est une pathologie médicale, mais également psychologique et sociale. À ce titre, l’accompagnement devra être lui aussi psychologique et social, en plus d’être médical. Une pathologie addictive est par exemple très souvent liée à une problématique psychologique sous-jacente. Si celle-ci n’est pas traitée, alors il est très probable que l'addiction revienne régulièrement : c’est ce que l’on appelle la rechute.

- Faut-il privilégier une réduction progressive des jeux d'argent, ou plutôt une coupure nette avec cet univers ?

Il est toujours difficile de répondre à ce type de question, car cela dépend de l’individu, de son état et de sa motivation au moment de sa prise en charge. À l’époque, certains défendaient le dogme de l’abstinence totale. Aujourd’hui, on sait qu’une réduction progressive des jeux d'argent, lorsqu'elle est accompagnée bien sûr, peut être efficace. Le plus important est de respecter les objectifs fixés entre le médecin et le patient, et de garder à l’esprit que la temporalité dépendra de son évolution personnelle.

- Quel peut-être le rôle des proches pour accompagner une personne qui cherche à se débarrasser de son addiction aux jeux d'argent ?

Les proches devront rester présents sans être envahissants. Le rôle de la famille, si elle est bienveillante, est souvent intéressant, voire parfois indispensable. Des ateliers incluant les familles existent d'ailleurs au sein des CSAPA ou des hôpitaux spécialisés. Je précise qu'ils ont eux aussi besoin d’une écoute et d’un accompagnement, même s'ils ne sont pas concernés directement par l'addiction aux jeux d'argent. 

- Comment s’effectue une prise en charge hospitalière pour ce type d’addiction ? 

Elle s’effectue la plupart du temps de façon ambulatoire, au sein d'établissements ou d'hôpitaux de jour, lesquels auront une prise en charge individuelle et collective. Les thématiques psycho-corporelles seront abordées via différentes méthodes, comme l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, les jeux de rôle... Des groupes de parole et des entretiens permettront aussi de travailler sur le comportement du patient, en évaluant régulièrement ses objectifs. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité