• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Débat sur la prévalence

Trouble de l'attention (TDAH) : de plus en plus d'études pointent un sur-diagnostic

Le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble surdiagnostiqué chez les enfants et les adolescents. 

Trouble de l'attention (TDAH) : de plus en plus d'études pointent un sur-diagnostic Chatchai Limjareon / istock.

  • Publié le 20.04.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le Trouble Déficit de l'Attention/Hyperactivité est un trouble neurodéveloppemental, qui se caractérise par l'expression de symptômes d'inattention, d'impulsivité et d'hyperactivité.
  • Cette pathologie s'associe volontiers à d'autres problèmes : troubles des apprentissages ou troubles psychiatriques.

Le trouble de l’attention (TDAH) est une maladie à la mode, que les parents et les pédiatres ont tendance à mettre à toutes les sauces. Cependant, une nouvelle étude du JAMA démontre que cette pathologie est surdiagnostiquée chez les enfants et les adolescents. "Le TDAH est surdiagnostiqué chez les enfants et les adolescents", écrivent les chercheurs. Hors, et notamment "pour les personnes présentant des symptômes plus légers, les inconvénients associés à un diagnostic de TDAH peuvent souvent dépasser les avantages", déplorent-il.

334 études synthétisées 

Pour parvenir à ces conclusions, les résultats de 334 études portant sur le trouble de l’attention ont été mis en perspective. 45 études ont révélé une augmentation des diagnostics de TDAH. Vingt-cinq essais ont montré que ces cas supplémentaires pouvaient se situer à l'extrémité la plus légère du spectre du TDAH, et 83 essais ont pointé que le traitement pharmacologique du TDAH était en augmentation.

"Des études sur les avantages et les inconvénients à long terme du diagnostic et du traitement du TDAH chez les jeunes présentant des symptômes plus légers ou limites sont nécessaires", estiment les scientifiques.

Seuls 0,3% des enfants français sont atteints du TDAH

Selon une étude française publiée en octobre 2020, seuls 0,3% des enfants français sont atteints de troubles de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), un chiffre très éloigné de celui des Etats-Unis, où 9% des jeunes seraient victimes de ce problème de santé, décrit par certains spécialistes comme une véritable “épidémie”.

“Malgré des décennies de recherche, il n’existe à l’heure actuelle aucun marqueur biologique ni aucun test permettant d’identifier ou de confirmer le diagnostic d’hyperactivité. La prévalence de l’hyperactivité/TDAH fait donc l’objet d’intenses débats au niveau international", écrivait l’année dernière Sébastien Ponnou, auteur de l’étude, psychanalyste et maître de conférences à l’université de Rouen-Normandie." En France, la seule étude disponible pointe un taux de prévalence du TDAH de 3,5 à 5,6 % des enfants âgés de 6 à 12 ans. Les auteurs estiment également que 3,48% des 6–12 ans sont traités par psychostimulant. Notre article s’appuie sur les données de l’Assurance maladie pour discuter ces résultats”, expliquait le spécialiste.  

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité