• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Parasites

Tiques : de plus en plus de Français piqués dans leur jardin

Contrairement aux forêts, les jardins ne sont pas perçus par les Français comme des lieux où ils peuvent se faire piquer par des tiques. Erreur !

Tiques : de plus en plus de Français piqués dans leur jardin Ladislav Kubeš / istock.

  • Publié le 28.04.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un des objectifs de CiTIQUE est de collecter des données sur la répartition géographique des piqûres de tiques et des agents pathogènes qu’elles transportent en France, en fonction des milieux, de la météorologie et des saisons.
  • Télécharger l’application > Pour Android : www.citique.fr/android - Pour iOS : www.citique.fr/ios.

Selon une nouvelle étude de l’INRAE, les Français se font de plus en plus piquer par des tiques dans leur jardin. Alors qu’entre 2017 et 2019, 28% des personnes avaient déclaré s’être fait piquer dans un jardin privé en France, le taux de déclaration des piqûres dans ces lieux s’est élevé à 47% entre mars et avril 2020 sur l’ensemble du territoire métropolitain. "Cette période liée au premier confinement strict du printemps 2020 (sorties interdites à plus d’1km du domicile) vient ainsi confirmer l’importance du risque de piqûres dans les jardins, ce milieu familier étant souvent moins perçu comme à risque par les particuliers que les sorties en forêt", commentent les chercheurs.

Alors que les principaux lieux de présence de tiques identifiés par le grand public sont les forêts, les zones boisées et humides, et les herbes hautes des prairies, le risque de piqûre dans les jardins publics et privés nécessite désormais "des recherches spécifiques pour améliorer la compréhension de ce phénomène et rendre visible ce risque auprès des pouvoirs publics, des citoyens et des professionnels de santé", ajoute l’INRAE dans un communiqué.

Comment éviter de tomber malade à cause d’une tique ? 

Les tiques sont des vecteurs de maladies. La maladie de Lyme peut notamment se déclarer suite à une piqûre de tique infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi sensu lato. En 2019, le réseau Sentinelles a répertorié 50 133 cas en France métropolitaine, principalement dans le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté, l’Auvergne Rhône-Alpes et la Nouvelle Aquitaine. Grâce aux tiques collectées depuis 2017, le programme CiTIQUE a montré que 15% des tiques qui piquent les êtres humains étaient porteuses de cette bactérie, et 14% étaient porteuses d’un autre agent pathogène potentiellement dangereux pour la santé humaine et animale.

En forêt comme dans les jardins, voici quelques conseils pour éviter de tomber malade à cause d’une tique :

- Avoir un tire-tique et un désinfectant toujours à portée de main.
- Porter des vêtements longs, clairs et couvrants, et utiliser si possible un répulsif (il existe des répulsifs pour les vêtements et pour la peau, se renseigner en pharmacie sur les contre-indications enfants et femmes enceintes).
- Porter un chapeau couvrant la tête et le cou, notamment pour protéger les enfants, qui ont la tête à hauteur des herbes hautes et des buissons.
- Porter des chaussures hautes, le bas de pantalon dans les chaussettes, la blouse dans le pantalon.
- Au retour, changer les vêtements et les passer au lave-linge à 60° ou au sèche-linge pendant au moins 1 heure car la tique n’aime pas la chaleur sèche.
- Observer méticuleusement toutes les zones du corps, notamment les plis et les parties intimes, passer la main sur la peau pour sentir des éventuelles tiques accrochées. Se faire aider pour les parties difficiles à atteindre (dos, nuque, cuir chevelu, etc.). Répéter l’action le lendemain.
- En cas de piqûre, retirer la tique avec le tire-tique. Toute autre méthode est à proscrire (huile, alcool, éther...).
- Surveiller la zone de piqûre et son état de santé général pendant au moins 30 jours.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité