• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Dermatologie

Gestes barrière et gel hydroalcoolique : une flambée de l’eczéma des mains !

Près de deux tiers de la population souffre désormais d’eczéma à cause des lavages de mains plus fréquents liés à la pandémie de Covid-19. 

Gestes barrière et gel hydroalcoolique : une flambée de l’eczéma des mains ! aerogondo/istock

  • Publié le 07.05.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La crise sanitaire a favorisé un lavage des mains plus fréquent et l'utilisation de gel hydroalccolique pour se préserver d'une contamination par le toucher
  • Une étude menée par des chercheurs indiens constate une très forte progression des cas de dermatites des mains

L’épidémie de Covid-19 a des conséquences inattendues : les personnes n’ayant pas contracté le virus peuvent elles aussi souffrir de complications liées à la maladie. D’après une étude réalisée par des chercheurs de l’école de médecine Father Muller, située en Inde, deux tiers de la population souffre d’eczéma aux mains à cause des lavages fréquents et de l’utilisation de gel hydroalcoolique. Les résultats ont été présentés lors du Symposium 2021 de l’académie européenne de dermatologie et de vénéréologie.  

Une pathologie fréquente chez les soignants et dans la population générale 

L’étude a été réalisée auprès de 582 personnes, dont 291 professionnels de santé. Les chercheurs ont analysé la perte d’eau transépidermale, cette technique permet de mesurer l’état de la barrière cutanée. 92,6% des professionnels de santé souffraient d’eczéma des mains, alors que seulement 3% en étaient atteints avant l’épidémie. Parmi les participants issus de la population générale, 68,7% étaient également concernés par l'eczéma des mains, 2,4% ont déclaré en avoir déjà souffert au début de l’étude. D’après les résultats, cette dermatite était plus fréquente chez les femmes, et chez les personnes travaillant en unité de soins intensifs. "Cette recherche montre véritablement l’impact de l’augmentation du lavage des mains et de l’utilisation du gel hydroalcoolique sur la barrière cutanée des mains des professionnels de santé et de la population générale", constate Dr Monisha Madhumita, l’une des autrices de cette étude. Elle souhaite utiliser la même méthode d’analyse de la perte en eau pour élaborer des mesures de protection des mains pour prévenir l’apparition de l’eczéma. 

Quels sont les différents impacts dermatologiques du Covid-19 ?

En avril 2020, le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV) signale des manifestations dermatologiques du virus. Dans un communiqué, il signale l’apparition de lésions cutanées, comme des poussées d’urticaire, des gelures ou des rougeurs. En octobre, une recherche de l’Hôpital général du Massachusetts démontre que les personnes souffrant de symptômes persistants du Covid-19 peuvent être atteintes de problèmes cutanés : urticaire, engelures ou rougeurs. Mais les lésions dermatologiques ne seraient pas uniquement liées à une infection par le Covid-19. Des scientifiques concluent que les "orteils Covid", soit des orteils gonflés, couverts de lésions violacées ou rouges, sont peut-être le signe d'une immunité naturelle contre le virus. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité