• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Accélération

Covid-19 : vers une vaccination ouverte à tous avant le 15 juin

Selon une information du "Journal du Dimanche", le ministère de la Santé réfléchit à ouvrir la vaccination à tous les plus de 18 ans avant la date initialement retenue, celle du 15 juin. 

Covid-19 : vers une vaccination ouverte à tous avant le 15 juin Antonio_Diaz/iStock

  • Publié le 16.05.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le cap des 20 millions de personnes ayant reçu une première dose de vaccin a été franchi samedi 15 mai, a annoncé Emmanuel Macron dans un tweet.
  • Selon une info du JDD, le ministère de la Santé réfléchir à ouvrir la vaccination à tous les plus de 18 ans avant la date du 15 juin, "en fonction de l'avancée de la vaccination sur le public déjà éligible".
  • L'objectif est désormais d'atteindre les 30 millions de primo-vaccinés d'ici la mi-juin.

Les Françaises et Français de plus de 18 ans pourront-ils accéder à la vaccination contre la Covid-19 avant le 15 juin ?

Alors qu’hier, samedi 15 mai, Emmanuel Macron a annoncé que l’objectif des 20 millions de personnes ayant reçu une première dose de vaccin avait été atteint, l’exécutif réfléchit désormais à accélérer la cadence du calendrier vaccinal.

Miser sur le côté "prescripteur" des jeunes vaccinés

Selon une information du JDD, le ministère de la Santé souhaiterait que les Français de plus de 18 ans qui ne font pas partie des personnes à risque ou fortement exposées à la Covid-19 puissent elles aussi se faire vacciner. "On ne dévie pas de notre stratégie, affirme le ministère de la Santé. Il faut protéger en priorité ceux qui font des formes graves. Mais on ne reste pas campé sur la date du 15 mai." Ainsi, en fonction "en fonction de l'avancée de la vaccination sur le public déjà éligible", toutes les personnes majeures souhaitant se faire vacciner pourront recevoir une première dose de vaccin.

Depuis mercredi 12 mai, elles ont déjà la possibilité de réserver des créneaux de vaccination la veille pour le lendemain. Mais ces "chronodoses" sont chères, puisqu’elles ne concernent qu’entre 20 000 et 30 000 personnes chaque jour. "Il faut utiliser chaque dose, et ne jamais perdre le rythme", insiste le ministère de la Santé, qui espère qu’une telle ouverture de la vaccination aurait un effet incitateur sur les plus réfractaires. Selon lui, les vaccinés jeunes auraient en effet un côté "prescripteur" pour leurs proches.

30 millions de vaccinés pour la mi-juin ?

Désormais, le nouvel objectif fixé par l’exécutif est de 30 millions de primo-vaccinés pour la mi-juin. Pourra-t-il être atteint ? Alors que la situation sanitaire reste préoccupante en France, la méfiance des Français envers le vaccin du laboratoire suédo-britannique AstraZeneca pourrait remettre en question ce chiffre. Mais, selon le ministère de la Santé, il s’agit d’un "seuil atteignable, sauf surprise sur les approvisionnements".

Ces derniers jours, avec le week-end prolongé de l’Ascension, le rythme de vaccination a légèrement baissé, avec 430 000 doses injectées jeudi et 500 000 vendredi.

D’ici la semaine prochaine, la France devrait recevoir de nouvelles doses du vaccin Moderna, avec une ouverture de créneaux dès ce lundi chez les professionnels de ville.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES