• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Tabagisme passif

Journée mondiale sans tabac : les Français ne veulent plus de fumeurs en terrasse

De plus en plus de Français veulent être mieux protégés contre le tabagisme passif dans divers lieux non concernés par la législation comme les terrasses de café, les files d’attentes ou encore les abords des établissements scolaires. 

Journée mondiale sans tabac : les Français ne veulent plus de fumeurs en terrasse joel-t / istock.

  • Publié le 28.05.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2020, plus de trois adultes de 18-75 ans sur dix déclaraient fumer au moins occasionnellement (31,8 %) et un quart quotidiennement (25,5 %), a indiqué récemment Santé publique France. 
  • Cela marque un coup d’arrêt après plusieurs années qui ont vu la proportion de fumeurs reculer de 34,5 % à 30,4 % entre 2016 et 2019, et les fumeurs quotidiens passer de 29,4% à 24%.

86% des Français souhaitent ne plus être exposés à la fumée de tabac dans au moins un lieu non considéré aujourd’hui par l’interdiction de fumer, selon une nouvelle enquête d’OpinionWay pour l'association DNF. "Cela confirme la réelle volonté des Français d’être mieux protégés contre le tabagisme passif dans divers lieux non concernés par la législation comme les terrasses de café, les files d’attentes ou encore les abords des établissements scolaires", commentent les sondeurs à l'occasion de la journée mondiale du 31 mai prochain. 

Les CSP+ ont plus envie d'être protégés contre le tabagisme passif

Les espaces où la cohabitation est parfois plus longue, comme les files d’attentes ou les terrasses de café, se démarquent particulièrement. Sur certaines catégories comme les CSP +, l’envie d’être protégé dans ces lieux contre la fumée est plus forte avec respectivement 66% et 62% sur les terrasses, contre 48 et 50% des CSP-.

"La cohabitation en période de beaux temps se fait de plus en plus compliquée. Le phénomène est tel qu’un groupe de travail spécifique sur le sujet a été mis en place avec les adhérents", explique Gérard Audureau, président de la DNF. L’association poursuit : "les Français affirment leur volonté de respirer un air sain. Près d’un tiers souhaite même ne plus être exposés dans la rue, à l’image de ce que l’on peut connaitre à Singapour".

60% des parents souhaitent que les abords des écoles deviennent des espaces sans tabac

Près de 60% des parents souhaitent que les abords des écoles deviennent également des espaces sans tabac. Motivés par la protection contre la fumée d’une part, ils souhaitent aussi que la cigarette ne soit plus perçue comme banale pour leurs enfants.

A la vue des résultats de cette enquête, la DNF recommande d’étendre l’interdiction de fumer :
- aux abords des écoles,
- dans les files d’attente,
- aux terrasses des cafés, casinos, hôtels et restaurants,
- à l’ensemble des lieux extérieurs accueillant des mineurs (stade, parcs et jardins, plages, etc.). 

Même consommé avec modération, le tabac est à l'origine de nombreuses pathologies, dont certaines, comme le cancer du poumon par exemple, sont mortelles. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité