• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sommeil

Rêver permet d'anticiper l'avenir

Les rêves sont un mélange d’expériences antérieures et d’anticipation d’évènements à venir. Parfois, notre cerveau peut donc prédire ce qui va se passer dans les prochains jours.

Rêver permet d'anticiper l'avenir Ridofranz/iStock

  • Publié le 13.06.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Notre cerveau pourrait imaginer et ainsi prévoir des évènements ayant lieu dans les prochains jours.
  • Cela est dû au fait que les rêves anticipent des événements futurs probables en s’appuyant sur des souvenirs de situations passées.

Un individu rêve en moyenne 100 minutes par nuit, soit 1 heure et 40 minutes. Et ces songes ne sont pas anodins. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Sleep, notre cerveau pourrait prévoir des évènements ayant lieu dans les prochains jours. 

Les rêves d’anticipation, mélange d’expériences passés et futures 

La base de travail des chercheurs a été la théorie dite de “simulation épisodique du futur” selon laquelle, dans notre vie quotidienne, nous imaginons très fréquemment comment pourraient se produire différents évènements ou situations futurs. Ainsi, nous simulons mentalement ce qui va se passer à l’avenir. C’est le cas notamment quand on pense à nos futures vacances ou à une soirée agréable à venir. Pour cela, on utilise des éléments passés - par exemple les souvenirs de la dernière soirée faite avec tels amis - que l’on projette dans le futur.

Nous nous sommes demandé si ce modèle issu des neurosciences cognitives de l'éveil pouvait être utile à la compréhension de la fonction du sommeil et du rêve, expliquent les auteurs. Nous avons émis l'hypothèse que les participants identifiaient généralement les événements futurs comme la source d'un rêve. De plus, nous nous attendions à ce que les rêves d’anticipation s'appuient sur des différents souvenirs éveillés, ainsi que des fragments d'expériences passées mélangées à de nouveaux scénarios pertinents pour imaginer de futurs événements”.

Plus de la moitié des rêves s'appuyait sur des expériences passées

Pour parvenir à leurs conclusions, les scientifiques ont étudié le cerveau de 48 étudiants. Ceux-ci ont passé la nuit dans un laboratoire afin d’évaluer la physiologie de leur sommeil par polysomnographie, un examen médical. Pendant la nuit, les participants ont été réveillés treize fois par les chercheurs afin d’expliquer ce dont ils se souvenaient des différentes phases - début, paradoxal et léger - de leur sommeil. Enfin, le lendemain matin, les participants ont dû décrire chacun de leurs rêves. Au total, 481 rapports ont été analysés. Selon les résultats, plus de la moitié de leurs rêves s'appuyait sur des souvenirs passés. 25,7% étaient liés à des événements futurs spécifiques et imminents et 37,4% concernaient des sources épisodiques futures ayant un lien avec des situations particulières passées.

Nous confirmons des rapports antérieurs selon lesquels les rêves reflètent non seulement la mémoire passée, mais anticipent également des événements futurs probables, notent les auteurs. En outre, ces données fournissent une nouvelle description de la façon dont les rêves d’anticipation s’inspirent à la fois d’éléments de la vie éveillée et d'expériences passées pour construire de nouveaux scénarios anticipant les événements futurs”. De plus, selon les auteurs, l'augmentation proportionnelle des rêves orientés vers le futur en fin de nuit peut être due à la proximité temporelle des événements à venir. Bien que ces rêves dépeignent rarement les événements futurs de manière réaliste, le cerveau arriverait donc parfois à prédire de façon juste ce qui va se passer dans les prochains jours. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité