• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Visionnaires

Bien dormir à 2 ans pour ne pas porter de lunettes plus tard

Dormir trop ou pas assez à l’âge de deux ans augmente le risque de porter des lunettes à l’âge de cinq ans. 

Bien dormir à 2 ans pour ne pas porter de lunettes plus tard peakSTOCK/iStock

  • Publié le 15.06.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les enfants qui dorment trop ou pas assez à l’âge de deux ans ont plus de risques de porter des lunettes à cinq ans.
  • Passer 1 heure et 24 minutes ou plus par jour devant les écrans serait aussi associé à une augmentation du risque de porter des lunettes.

Un bon rythme de sommeil est essentiel pour les bébés et les enfants. Celui-ci influence leur prise de poids, leur humeur, leur croissance… Il pourrait aussi jouer sur leur vision future. Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et publiée dans la revue Scientific Reports, les enfants qui dorment trop ou pas assez à deux ans auraient plus de risques d’avoir des lunettes à cinq ans.

Les enfants qui dorment trop ont 49% de risques en plus de porter des lunettes 

Pour parvenir à leurs résultats, les scientifiques ont analysé les données de 1130 enfants de la cohorte Eden. Celles-ci comprenaient les habitudes de sommeil des petits à l’âge de deux ans - dont la durée moyenne est normalement de 11 heures et 5 minutes par nuit - et la qualité de leur vision à cinq ans. Selon les résultats, les enfants de deux ans qui dormaient moins de 10 heures et 45 minutes par nuit avaient, à cinq ans, 43% de risques supplémentaires de porter des lunettes. D’autre part, pour ceux qui dormaient plus que la moyenne, ce pourcentage était de 49%. Enfin, les enfants qui se couchaient tard, indépendamment du temps de sommeil, étaient plus susceptibles de porter des lunettes à cinq ans. 

Le temps passé devant les écrans est aussi mis en cause

Les chercheurs ont aussi analysé que le temps d’écran pouvait être l’un des facteurs augmentant le risque de port de lunettes. Au sein de la cohorte étudiée, les enfants de cinq ans passaient en moyenne 1 heure et 24 minutes par jour devant la télé, l’ordinateur ou les tablettes. Les auteurs associent cette habitude à une augmentation de 23% par heure d’écran du risque de porter des lunettes. Ainsi, les enfants dont le temps de sommeil dépassait ou n’atteignait pas la moyenne classique et qui passaient 1 heure et 24 minutes ou plus devant les écrans étaient deux fois plus nombreux à porter des lunettes. 

L’influence du temps de sommeil sur la vision pourrait durer jusqu’à l’adolescence

Des études déjà parues sur la vision d’enfants plus âgés mettent en évidence un lien entre myopie et temps passé à l’intérieur, notamment sous lumière artificielle, à étudier, lire, regarder des écrans... Nos travaux indiquent qu’un trouble de la vision pourrait apparaître beaucoup plus précocement, en lien avec une quantité de sommeil inadaptée à l'âge de 2 ans, souligne Sabine Plancoulaine, auteur principal de l’étude. Il n’est pas exclu que l’influence du sommeil sur la vision se prolonge jusqu’à l’adolescence, stade auquel l’œil cesse de se développer”. » 

La myopie devrait toucher 50% de la population mondiale d’ici 2050

La myopie est un trouble de la vision. Les personnes qui en sont atteintes voient net de près, mais flou de loin. Ils sont ainsi obligés de porter des lunettes pour corriger ce problème. Selon les chercheurs, 25% de la population mondiale est atteinte de ce problème. Et la prévalence de cette pathologie progresse rapidement : d’ici 2050, ce pourcentage devrait être de 50%. “Connaître les causes de cette tendance permettrait de mettre en place des actions préventives pour tenter de l’inverser, estiment les auteurs. Or il a été montré chez l’animal, en l’occurrence chez le poussin, que la perturbation du rythme circadien (qui régule le fonctionnement de l'organisme sur un cycle de 24 heures) entraîne des troubles de la vision”. Ce rythme circadien est, entre autres, déréglé par l’exposition prolongée à la lumière, qui retarde l’endormissement et altère le rythme du sommeil. 

Les chercheurs plaident donc pour que les parents soient attentifs au rythme de sommeil de leurs enfants ainsi qu’au temps passé devant les écrans. Des conseils qui leur éviteront peut-être de porter des lunettes et seront aussi positifs pour leur santé psychique et métabolique. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité