• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Mieux repérer les zones à opérer

Chirurgie : la réalité virtuelle au service des interventions cardiaques

En quoi la réalité virtuelle peut s'avérer précieuse pour les médecins spécialisés dans la chirurgie cardiaque ? Une équipe de scientifiques chinois le démontre avec la création d'un robot permettant d'améliorer le champs visuel des médecins pendant les opérations. 

Chirurgie : la réalité virtuelle au service des interventions cardiaques Blackout footage

  • Publié le 22.06.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • S'appuyant sur la réalité virtuelle, ce robot mis au point par une équipe chinoise permet de naviguer dans les zones cibles, afin que le chirurgien puisse mieux visualiser et planifier les corrections chirurgicales potentielles.

Dans les jeux, au travail, à l'hôpital... La réalité virtuelle s'immisce partout. La dernière innovation en date ? Un robot pour accompagner les médecins lors des chirurgies cardiaques. Cette idée a été développée par des scientifiques du State Key Laboratory of Management and Control of Complex Systems(​SKL-MCCS), basé en Chine. 

Les super pouvoirs de ce robot ? Mieux planifier les opérations et améliorer le champ de vision des chirurgiens lorsqu'ils sont au bloc opératoire. "L'échographie peropératoire est particulièrement utile, car elle peut guider l'opération en fournissant des images en temps réel de dispositifs et d'anatomie autrement cachés", explique Fei-Yue Wang, directeur SKL-MCCS et auteur principal de cette étude parue dans IEEE/CAA Journal of Automatica Sinica.

Plus précisément, la technique mise au point est une plateforme pour l'échocardiographie transoesophagienne (ETO) peropératoire robotisée, méthode d'imagerie qui a fait ses preuves pour diagnostiquer les maladies cardiaques et guider les procédures de chirurgie cardiaque.

Le robot pourrait servir à des tests cliniques in vivo

Le système virtuel développé comprend l'utilisation du logiciel d'analyse d'images "3D Slicer", de l'interface utilisateur graphique (GUI), du moteur Matlab qui fournit des algorithmes de contrôle robotique, ainsi que la boîte à outils PLUS (Public software Library for UltraSound imaging research), utile pour générer des images ultrasonores simulées.

Grâce à sa base de données d'images échographiques et sa plateforme numérique capable de reconstruire l'anatomie, le robot permettrait de naviguer dans les zones cibles, afin que le chirurgien puisse mieux visualiser et planifier les corrections chirurgicales potentielles.

"L'objectif ultime est d'intégrer le système virtuel et le robot physique pour des tests cliniques in-vivo, afin de proposer un nouveau protocole de diagnostic et de traitement utilisant l'intelligence parallèle dans les opérations médicales", précise le Pr Wang. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité