• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Rappel

Choc toxique : même à la plage ou à la piscine, ne négligez par votre tampon

Les tampons sont très pratiques en été, notamment pour se baigner. Mal utilisés, ils peuvent cependant conduire à de graves complications médicales. Voici comment les éviter. 

Choc toxique : même à la plage ou à la piscine, ne négligez par votre tampon Crédits :emapoket / istock.

  • Publié le 19.07.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Entre 60 et 80 % des Françaises portent des tampons.
  • Chaque année, une vingtaine d'entre elles sont victimes d’un choc toxique lié aux tampons.
  • Le syndrome du choc toxique est la conséquence de la présence d’une bactérie, le staphylocoque doré, dans le microbiote vaginal.

C’est l’été et la chaleur nous conduit bien souvent à la plage, à la piscine, vers des lacs ou des rivières. Des moments de détente plus que bienvenus, mais qui poussent de nombreuses femmes à négliger leur tampon lorsqu’elles ont leurs règles, les toilettes ne se trouvant pas toujours à proximité des lieux de baignade.

Les règles à respecter quand on utilise un tampon

Pour éviter toute complication médicale, voici quelques règles qu’il faut respecter lorsqu’on utilise des tampons, même en été :

-      changer son tampon toutes les quatre heures. Si jamais les lieux ne s’y prêtent pas, les professionnels de santé estiment qu’il ne faut pas garder le même tampon plus de huit heures.

-      Adapter son tampon à son flux.

-      Ne pas utiliser de tampon trop absorbant dans le but de le garder plus longtemps.

-      Se laver les mains avant et après manipulation du tampon.

-      Bien attendre le début des règles avant de mettre un tampon, même si on a peur d’une fuite.

-      Ces règles valent également pour les tampons Bio.

Le choc toxique, qu'est-ce que c'est ?

Mal utiliser son tampon peut, dans de très rare cas, conduire à faire un choc toxique, une maladie infectieuse potentiellement mortelle ou génératrice d'amputations. 

Au départ, les symptômes du choc toxique ressemblent à ceux d'une forte grippe : une fièvre élevée de plus de 39 degrés ; une tension artérielle faible ; une éruption cutanée (érythrodermie) semblable à un coup de soleil ; des vomissements ; une diarrhée aqueuse et profuse  ; des muqueuses (du pharynx, de l'oeil, etc.) très enflammées ; une confusion mentale ou une obnubilation psychologique.

En cas d’apparition de ces symptômes, il est urgent de consulter un médecin, à qui il faut préciser le soupçon de choc toxique pour éviter le mauvais diagnostic d'une gastro-entérite ou d'une grippe. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES