• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : les vrais chiffres de la contamination à l’intérieur d’un foyer

Le vaccin limite les risques de contamination qui passent de 4% entre deux personnes vaccinées d’un même foyer à 59% quand celles-ci n’ont pas reçu les deux injections.

Covid-19 : les vrais chiffres de la contamination à l’intérieur d’un foyer Inside Creative House/iStock

  • Publié le 21.07.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une étude de la Drees révèle que 80% des nouvelles contaminations la semaine du 28 juin au 4 juillet concernent des personnes non-vaccinées.
  • Entre un adulte et un enfant, le risque de transmission se situe à 36% quand le porteur du virus n’est pas vacciné et à 10% quand celui-ci a reçu les deux injections.

Le rôle premier des vaccins est d’empêcher les formes graves de Covid-19, mais ce n’est pas tout. Ils permettent également de réduire drastiquement les risques de transmission du virus. Une étude menée par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), parue le 15 juillet dernier, révèle que quatre nouveaux cas d’infection sur cinq concernent des personnes non-vaccinées. Dans la même lignée, une étude observationnelle menée en Israël, en partenariat avec des chercheurs de l’institut Pasteur et de la Sorbonne université, révèle qu’au sein d’un foyer le risque de contracter le SARS-CoV-2 passe de 4% à 59% en fonction de si les personnes sont vaccinées ou non.

80% des nouveaux cas sont des non-vaccinés

Les chiffres publiés par la Drees reposent sur l’étude des nouvelles contaminations pendant la semaine du 28 juin au 4 juillet. En moyenne, 2 120 tests PCR quotidien se sont révélés positifs durant cette période. Parmi eux, 1 700 concernent les personnes qui n'ont reçu aucune injection, soit 80%. Celles qui n'ont reçu qu'une dose il y a moins de 14 jours ont représenté 3% des cas tandis que ceux qui ont eu la deuxième injection il y a moins de sept jours ont constitué 11% des positifs. Ainsi, seules 6% des personnes totalement vaccinées ont constitué les nouveaux cas. En se restreignant aux seuls patients déclarés symptomatiques, la proportion des vaccinés complets testés positifs chute à 4%. 

L’étude israélienne, menée conjointement par des chercheurs du centre médical israélien Sheba, de l’université de Tel Aviv, de l’institut Pasteur et de la Sorbonne université, révèle l’effet de freinage du vaccin sur la propagation du virus. Les chercheurs ont étudié 212 soignants de l’institut Sheba et des membres de leur foyer. Ces derniers ont déclaré l’apparition de la maladie chez eux ou chez l’un de leurs proches en même temps que l’état de la vaccination des personnes concernées.

Une preuve supplémentaire de l’importance de la vaccination

Dans un foyer de quatre personnes, la probabilité de transmission du Covid est de 59% entre deux personnes non-vaccinées, qu’elles soient adultes ou adolescentes. Celle-ci tombe à 4% entre deux personnes ayant complété leur schéma vaccinal. Entre un adulte et un enfant, ce risque se situe à 36% quand le porteur du virus n’est pas vacciné et à 10% quand celui-ci a reçu les deux injections.

Voilà une preuve supplémentaire de l’importance d’augmenter le taux de vaccination, seul moyen efficace et unique de réduire les dimensions de l’épidémie et de reprendre une vie normale”, a conclu le centre Sheba en pré-publiant l’étude qui n’a pas encore été validée par ses pairs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité