• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vieillissement

Perte de mémoire : un processus réversible… chez des souris

L’inversion de la perte de mémoire liée à l'âge chez la souris pourrait conduire au développement de traitements pour prévenir la perte de mémoire chez les personnes vieillissantes.

Perte de mémoire : un processus réversible… chez des souris Bulat Silvia/iStock

  • Publié le 26.07.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Cet inversement du processus se joue au niveau de la matrice extracellulaire du cerveau, qui correspond à “l’échafaudage” autour des cellules nerveuses, qui est responsable de la perte de mémoire avec le vieillissement.
  • Les chercheurs sont parvenus à restaurer la neuroplasticité et à inverser le processus de perte de mémoire.
  • Les souris âgées ont présenté des niveaux de mémoire équivalents à ceux des souris jeunes.

Inverser la courbe du vieillissement nourrit les recherches scientifiques depuis toujours ou presque. Dans une nouvelle recherche, des chercheurs britanniques des universités de Cambridge et de Leeds sont parvenus à rendre réversible la perte de mémoire liée à l'âge chez la souris. Ces résultats, présentés le 16 juillet dans la revue Molecular Psychiatry, pourraient conduire au développement de traitements pour prévenir la perte de mémoire chez les personnes vieillissantes, estiment-ils.

Restaurer le processus de neuroplasticité

Cet inversement du processus se joue au niveau de la matrice extracellulaire du cerveau, qui correspond à “l’échafaudage” autour des cellules nerveuses, qui est responsable de la perte de mémoire avec le vieillissement. Grâce à des traitements génétiques, les chercheurs sont parvenus à viser les réseaux périneuronaux (PNN) dans la neuroplasticité qui est la capacité du cerveau à apprendre et à s'adapter mais aussi à créer des souvenirs. Ils apparaissent vers l'âge de cinq ans chez l'homme, et bloquent la période de plasticité renforcée durant laquelle les connexions dans le cerveau sont optimisées. Ensuite, la plasticité est partiellement désactivée, rendant le cerveau plus efficace mais moins plastique. À l’intérieur des PNN, se trouve des composés appelés sulfates de chondroïtine dont certains, comme la chondroïtine 4-sulfate, inhibent l'action des PNN et donc de la neuroplasticité, tandis que d’autres la booste, comme la chondroïtine 6-sulfate. À mesure que nous vieillissons, l'équilibre entre les composés change et ceux qui portent une action inhibitrice prenne le dessus et conduisent au déclin de la mémoire.

Les chercheurs ont étudié si la manipulation de la composition en sulfate de chondroïtine des PNN pouvait restaurer la neuroplasticité et donc atténuer les déficits de mémoire liés à l'âge. Pour cela, ils ont examiné des souris âgées de 20 mois, soit un âge avancé, présentant une mémoire altérée. Ils ont traité ces souris vieillissantes à l'aide d’un “vecteur viral”, un virus capable de reconstituer la quantité de sulfates de chondroïtine à 6 sulfates dans les PNN. Ils ont découvert que cela a permis de restaurer complètement leur mémoire et celle-ci, a affiché des niveaux similaires à celle observée dans les souris plus jeunes.

Un médicament déjà identifié

Bien que notre étude n'ait porté que sur des souris, le même mécanisme devrait fonctionner chez l'Homme puisque les molécules et les structures chez l'homme cerveau sont les mêmes que ceux des rongeurs, affirme James Fawcett, chercheur à l’université de Cambridge et auteur de l’étude. Cela suggère qu'il est possible d'empêcher les humains de développer des pertes de mémoire à un âge avancé.”

L'équipe a déjà identifié un médicament potentiel qui peut être pris par voie orale et inhibe la formation de PNN. Lorsque ce composé est administré à des souris et des rats, il peut restaurer la mémoire au cours du vieillissement et améliore également la récupération des lésions de la moelle épinière. Les chercheurs étudient si cela peut aider à atténuer la perte de mémoire dans les cas d'Alzheimer.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité