• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alerte

Sports et fêtes de l'été : oubliez les dangereuses boissons énergisantes

Beaucoup d'entre nous ont pris la très mauvaise habitude de consommer des boissons énergisantes pendant l'effort ou en soirée. 

Sports et fêtes de l'été : oubliez les dangereuses boissons énergisantes ViewApart / istock.

  • Publié le 31.07.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le terme "boissons énergisantes" regroupe des boissons qui se présentent comme possédant des propriétés stimulantes tant au niveau physique qu’intellectuel.
  • Elles contiennent généralement des ingrédients tels que la caféine, la taurine, le glucuronolactone, les vitamines ou encore des extraits de plantes (guarana, ginseng).

C’est l’été et beaucoup en profitent pour faire la fête ou faire du sport. Dans ces deux situations, l’Anses recommande de ne pas consommer de boissons énergisantes.

En France, environ 32% des consommateurs de boissons dites énergisantes les boivent lors d’occasions festives (bars, discothèques, concerts, etc.), et 41% en lien avec une activité sportive. 16% des Français mélangent ces produits avec de l'alcool.

Plus de situations à risque

"La consommation conjointe de boissons dites énergisantes et d’alcool favorise des situations à risque dues à une surestimation par la personne de ses aptitudes, ce qui peut l’amener à poursuivre sa consommation d’alcool et à augmenter la prise de risques", estiment les experts en santé publique.

"En ce qui concerne la pratique sportive, les boissons dites énergisantes n’ont aucun intérêt nutritionnel en situation d’exercice (contrairement aux boissons de l’effort, aussi appelées boissons énergétiques) ; elles majorent les pertes en eau et en sels minéraux et augmentent le risque d’accident à la chaleur", poursuivent-ils.  

La consommation de boissons dites énergisantes dans un cadre festif est particulièrement propice au cumul de plusieurs facteurs de risque : co-consommation d’alcool, exercice physique (par exemple lié à la danse) et chaleur.

Trois recommandations

L’Anses recommande donc :

- d'éviter la consommation de boissons dites énergisantes en association avec l'alcool ou lors d'un exercice physique ;

- d’être particulièrement vigilant vis-à-vis des apports en caféine, notamment via les boissons dites énergisantes, pour certains consommateurs en particulier : les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et adolescents, les personnes sensibles aux effets de la caféine ou présentant certaines pathologies (troubles cardio-vasculaires, psychiatriques et neurologiques, insuffisance rénale et maladies hépatiques sévères) ;

- et d’une façon générale, pour l’ensemble des consommateurs, de modérer la consommation de boissons caféinées.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité