• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Rhumes et bronchiolites

Marijuana : quand les parents fument, les enfant toussent et éternuent !

La consommation régulière de marijuana par des parents pourrait rendre leurs enfants plus sensibles à des infections respiratoires virales comme le rhume pou la bronchiolote.

Marijuana : quand les parents fument, les enfant toussent et éternuent ! Sasiistock/iStock

  • Publié le 31.07.2021 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'impact du tabagisme passif sur les enfants est connu : il peut notamment provoquer de l'asthme ou des otites
  • Pour les parents fumeurs de marijuana, le danger guettant les enfants semble être davantage une sensibilité aux virus responsables du rhume et de la bronchiolite

Les enfants du Colorado dont les parents fument régulièrement de la marijuana, ce qui est là-bas légal aussi bien pour un usage récréatif que médicinal, ne souffrent pas des affections classiques liées au tabagisme passif, asthme, ou otites, notamment. En revanche, ils semblent être bien plus sensibles à des infections respiratoires virales comme le rhume. C'est ce que montre une étude réalisée à l'école de médecine de West Forest aux Etats-Unis publiée dans la revue Pediatric Research.

Un travail qui montre que les parents qui fument ou vapotent de la marijuana, et cela de manière régulière, signalent que leurs enfants ont subi davantage d'infections respiratoires virales par rapport aux enfants dont les parents ne fumaient ni tabac ni marijuana. 

Rhumes ou bronchiolites

Parmi les familles qui ont participé à l'enquête, ils ont été plus de 5% à déclarer faire un usage habituel de la marijuana. Leurs caractéristiques : des parents jeunes, d'un niveau de formation supérieur et avec des revenus au-dessus de la moyenne. Les résultats ont été obtenus à partir des réponses apportées par les parents qui s'étaient rendus dans le service des urgences pédiatriques du Children's Hospital Colorado avec un enfant de moins de 12 ans entre 2015 et 2017 et qui ont communiqué leurs habitudes en matière d'usage de la marijuana et, parallèlement, la fréquence à laquelle ils avaient emmené leurs enfants en consultation ou en urgence pour des crises d'asthme, des otites ou bien des infections respiratoires d'origine virale comme le rhume ou la bronchiolite.

"L'impact négatif que l'exposition passive à la fumée du tabac peut avoir sur la santé des enfants a été largement étudié, mais l'impact de l'exposition passive des enfants à la fumée de la marijuana n'est pas clair. Nos résultats identifient une potentielle augmentation des infections respiratoires liée à cet usage, ce qui peut avoir des implications importantes pour les soins de santé alors que de plus en plus d'états américains s'orientent vers la légalisation de l'utilisation récréative de cette substance", souligne Adam Johnson, auteur de cette étude.

Mais il souligne qu'il ne s'agit-là que d'une étude observationnelle qui ne permet pas de conclure à une relation de cause à effet entre l'usage de marijuana par des parents et la fréquence des infections respiratoires de leurs enfants. D'une part parce que le panel de l'étude est limité (moins de 1 500 personnes) et d'autre part parce que les personnes interrogées vivent dans un état ou la consommation de marijuana récréative est légale, ce qui ne permet pas d'étendre les conclusions à des populations vivant dans des zones où cette consommation est illégale.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité