• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Comportement

Crise sanitaire : pourquoi tout le monde s’est rué sur les stocks de papier toilette

L’incertitude inattendue conduit l’humain à changer son comportement et à adopter de nouvelles habitudes même quand celles-ci ne sont pas nécessaires.

Crise sanitaire : pourquoi tout le monde s’est rué sur les stocks de papier toilette ajr_images/iStock

  • Publié le 31.07.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Lorsque les gens subissent un changement inattendu dans leur environnement, ils commencent à chercher des moyens de réduire cette incertitude pour reprendre le contrôle.
  • Quand cette incertitude est attendue, les gens mantiennent leur comportement, comme cela s'observe avec le dérèglement climatique.

Des chercheurs ont découvert pourquoi de nombreuses personnes se sont ruées sur les stocks de papier toilette au début de la crise sanitaire. Une frénésie d’achat qui a conduit à des pénuries alors que, dans la plupart des cas, il y aurait eu assez pour tout le monde si les gens n'achetaient que ce dont ils avaient besoin. En étudiant les effets de l’incertitude sur le comportement humain, des chercheurs australiens de l’université New South Wales de Sydney suggèrent que l’inattendu est une motivation suffisamment puissante pour changer nos habitudes, même lorsque ce n'est pas bon pour nous.

Trouver un moyen de reprendre le contrôle

Dans une nouvelle étude publiée dans le Journal of Experimental Psychology : Learning, Memory and Cognition, les chercheurs montrent comment l’humain s’adapte à une situation nouvelle et incertaine. “Lorsque les gens subissent un changement inattendu dans leur environnement, ils commencent à chercher des moyens de réduire cette incertitude, affirme, le Dr Adrian Walker, auteur principal de l’étude. Ils peuvent changer leur comportement et leurs stratégies de prise de décision pour essayer de trouver un moyen de reprendre le contrôle. Étonnamment, notre étude a révélé qu'une incertitude inattendue poussait les gens à modifier leurs comportements même lorsqu'ils auraient mieux fait de s'en tenir à une ancienne stratégie.”

Pour tester comment les gens réagissent à un changement inattendu, les chercheurs ont chargé les participants à l'étude de vendre des objets à des extraterrestres dans une simulation virtuelle. Le but était d’obtenir le plus de points, en l’occurrence des “dollars étrangers”. Chaque volontaire devait choisir à quel extraterrestre vendre une paire de produits chimiques en sachant qu’un seul de ces produits déterminait combien l'extraterrestre paierait. Il fallait déterminer quelle combinaison chimique et extraterrestre leur rapporterait les plus grandes récompenses.

Modifier son comportement, pas vraiment la meilleure idée

Un premier groupe de 35 participants s'est familiarisé avec la tâche et a rapidement appris qu'une stratégie donnait la meilleure offre de 15 points. Mais à mi-chemin de l'expérience, le modèle de récompense a changé et cette option a finalement donné un nombre aléatoire entre 8 et 22 points. “Dès que nous avons ajouté un élément d'incertitude, les participants ont commencé à chercher de nouvelles façons d'accomplir la tâche alors que la meilleure chose qu'ils pouvaient faire était d'utiliser leur ancienne stratégie”, a constaté le Dr Walker.

Pour les chercheurs, ces résultats corroborent ce qui a pu être observé pendant la pandémie. “Tout a changé très soudainement au début de la crise de Covid-19, décrit le Dr Walker. Beaucoup d'entre nous ont travaillé soudainement à domicile, changé la façon dont nous achetons et la manière de socialiser. Les règles avec lesquels nous vivions auparavant ne s'appliquaient plus, et il n'y avait - et il n'y a toujours - aucune réponse claire sur quand ou comment la pandémie finira. Différentes personnes ont essayé toutes sortes de choses, comme les achats de panique, pour réduire cette nouvelle incertitude et revenir à la 'normale'. Mais comme nous l'avons vu, toutes ces stratégies réactives n'étaient pas bonnes à long terme.”

Quand l’incertitude est attendue, les comportements restent les mêmes

Dans un second temps, les chercheurs ont observé comment les participants se sont adaptés à des situations d’incertitude attendue. Pour cela, ils ont introduit progressivement l'incertitude dans un groupe différent de 35 participants avec toujours la même expérience. Au moment d’introduire de l’incertitude, celle-ci a conduit à transformer les 15 points de la meilleure offre à 14-16 points, puis à 13-17 points, jusqu'à ce que l'incertitude monte à 8-22 points.

Résultat, le comportement des participants n'a pas changé de façon spectaculaire, même si l'incertitude a finalement atteint les mêmes niveaux que dans la première expérience. “Lorsque l'incertitude a été introduite progressivement, les gens ont pu maintenir leurs anciennes stratégies”, a observé Adrian Walker.

La fable de la grenouille bouillante

Pour les chercheurs, ces résultats s’observent aussi à grande échelle face à de grands défis tels que le dérèglement climatique. “Lorsque le changement est lent et à peine perceptible, il n'y a pas d'incitation soudaine à changer notre comportement, et nous nous en tenons donc aux anciens comportements, avance le chercheur. Essayer d'agir contre le changement climatique ressemble beaucoup à la fable de la grenouille bouillante. Si vous mettez une grenouille dans une casserole et que vous faites bouillir l'eau, elle ne remarquera pas la menace car l'eau se réchauffe progressivement, jusqu’à ce qu’il devienne trop tard pour sauter.”

Dans une nouvelle étude, les chercheurs veulent aller plus loin et trouver des moyens pour impliquer les gens dans l'action climatique. “Si nous pouvons identifier les déclencheurs de l'exploration de nouvelles alternatives, nous pourrions alors surmonter l'inertie inhérente au développement de nouveaux comportements durables”, indique Ben Newell, qui a participé à l’étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité