• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Menstruation

Règles abondantes : un anti-inflammatoire pourrait réduire les pertes de sang

La dexaméthasone, un anti-inflammatoire, permettrait de diminuer les pertes de sang chez les femmes ayant des saignements menstruels abondants.

Règles abondantes : un anti-inflammatoire pourrait réduire les pertes de sang nensuria/iStock

  • Publié le 05.08.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une dose de 0,9 mg de dexaméthasone deux fois par jour pendant cinq jours ont montré une réduction moyenne du volume de perte de sang menstruel de 19%.
  • La dexaméthasone pourrait offrir une alternative pour les femmes qui subissent des effets secondaires inacceptables avec un traitement hormonal.

C’est un anti-inflammatoire qui n’en finit plus de montrer ses bienfaits. Depuis le début de la crise sanitaire, la dexaméthasone, un corticoïde, aurait sauvé près d’un million de patients hospitalisés à cause d’une forme grave de Covid-19. Le traitement aurait également d’autres vertus, et notamment celle de pouvoir réduire les saignements menstruels abondants chez les femmes qui ont des règles abondantes. Telle est la conclusion d’une étude parue le 1er juillet dans la revue EBio MEdicine.

Une femme sur quatre

Il s’agit de la première étude qui examine le potentiel thérapeutique d’un stéroïde anti-inflammatoire contre les règles abondantes qui affectent environ une femme sur quatre. Actuellement, le traitement le plus couramment utilisé pour réduire les saignements menstruels est un dispositif de libération d'hormones qui est inséré dans la cavité utérine. Malgré son efficacité, environ une femme sur cinq se dit insatisfaite des effets secondaires et notamment des saignements imprévisibles. De plus, il ne convient pas aux femmes qui essaient de tomber enceintes.

Pour cette recherche, les scientifiques écossais de l’université d'Édimbourg ont testé l’anti-inflammatoire sur 107 femmes âgées de 21 à 54 ans qui avaient eu des saignements menstruels abondants pendant des périodes allant de six mois à 37 ans. Les résultats ont révélé que les femmes qui ont reçu une dose de 0,9 mg de dexaméthasone deux fois par jour pendant cinq jours ont montré une réduction moyenne du volume de perte de sang menstruel de 19%. 

Un sujet tabou

Pour les chercheurs, ces résultats montrent que la dexaméthasone est une option thérapeutique crédible. Elle pourrait offrir une alternative pour les femmes qui subissent des effets secondaires inacceptables avec un traitement hormonal mais ne souhaitent pas de traitement chirurgical ou encore celles qui souhaitent essayer une grossesse. “Les menstruations et les saignements menstruels abondants sont encore des sujets tabous et leur impact est sous-estimé par les patientes, affirme Hilary Critchley, autrice principale de l’étude. Nos résultats ouvrent la voie à une étude plus approfondie de la dexaméthasone en tant que thérapie sûre et efficace.”

« Cet essai est le fruit de recherches révolutionnaires en laboratoire et d'années de collaboration multidisciplinaire entre cliniciens et méthodologistes, combinées à une expertise spécialisée dans de nouvelles approches efficaces et éthiques de la conception d'essais. Ce fut une aventure passionnante et gratifiante », déclare le Dr Pamela Warner, lecteur en statistiques médicales à l'Institut Usher de l'Université.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité